Climat

Le Pine Island Glacier ne résiste pas au réchauffement de l’océan

Le Pine Island Glacier, celui qui en Antarctique contribue le plus à l’élévation du niveau de la mer, connait un recul irréversible, selon le Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement situé à Grenoble. Il pourrait à lui seul entraîner une élévation du niveau de la mer d’un centimètre d’ici 20 ans, prévient l’étude publiée dans Nature Climate Change.

L’Antarctique de l’ouest est la partie la plus sensible du continent au réchauffement climatique. Si elle fondait totalement, elle pourrait entraîner une élévation du niveau de la mer de 4 à 5 mètres. Cette hypothèse est hautement improbable à brève échéance mais la fragilité de certains glaciers conduit les scientifiques à s’intéresser de près aux modalités de leur déstabilisation. Le glacier de Pine Island en fait partie : il représente à lui seul 25% de la hausse du niveau de la mer imputable à l’Antarctique occidental.

Une étude publiée récemment faisait cependant état d’un ralentissement dans le rythme de la fonte du glacier depuis janvier 2012 un raison d’un renforcement des vents d’est. Cette situation serait imputable à de très fortes conditions La Nina. Mais elle ne devrait pas durer et la fonte devrait reprendre à un rythme soutenu dans les prochaines années.

Le Pine Island Glacier est fragile : il fond par le dessous et la part de la glace flottant sur l’océan s’accroit au détriment de celle qui repose sur le sol rocheux. La ligne d’échouage, c’est-à-dire la limite séparant la partie posée sur le continent de la partie flottant sur la mer, a reculé d’une dizaine de kilomètres en quelques années.

20120526_Inforgrafik_FRS2070

On voit ci-dessus un exemple de fonte basale de glacier. Si celle-ci n’est pas forcément détectable vue du ciel, elle a pourtant une importance déterminante pour l’évolution future du glacier.

Les chercheurs du LGGE se sont basés sur trois modèles de simulation d’écoulement  contenant des informations sur la topographie du plateau rocheux sous le glacier, la plateforme de glace et l’océan, afin de prédire l’évolution du glacier. Le recul de celui-ci est jugé irréversible et pourrait se poursuivre sur une quarantaine de kilomètres au cours des 50 prochaines années.

Le niveau de la mer pourrait s’élever d’un centimètre d’ici 20 ans avec la seule contribution du Pine Island Glacier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s