Climat

Des phénomènes climatiques extrêmes en ce début 2014

Le monde connait  depuis le début de l’année des épisodes météo particulièrement marqués. 2014 commence par une canicule en Australie et un hiver glacial aux Etats-Unis. Ces épisodes surviennent alors que 2013 fut probablement l’une des années les plus chaudes au niveau global.

L’Organisation Météorolgique mondiale vient d’émettre un bulletin soulignant  les épisodes météo intenses survenus dernièrement. Alors que la plupart des régions d’Europe connaissent un temps inhabituellement doux, les Etats-Unis  ont de leur côté subi une vague de froid qui a paralysé une partie du pays.

Dans l’hémisphère sud, l’Argentine a subi l’une de ses pires canicules en décembre 2013 puis c’est l’Australie qui a affronté le même phénomène. L’Australie ne connait pas de répit : après l’année 2013 la plus chaude enregistrée depuis le début des relevés, le mois de janvier a été marqué par des records de chaleur avec des témpératures avoisinnant les 50 degrés.

Les vagues de chaleur sont plus fréquentes, plus intenses et durent plus longtemps , selon un rapport du Climate Council, une organisation australienne dédiée à l’information sur le réchauffement du climat. Le professeur Steffen, membre du  Climate Council, impute directement cette canicule au changement climatique.

Selon ce rapport, les records de chaleur sont désormais trois fois plus fréquents en Australie que les records de froid et le nombre de jours de fortes chaleurs a plus que doublé.

Les vagues de chaleur comme celle de ce mois de janvier pourraient devenir la norme d’ici deux ou trois décades. L’Australie a déjà connu un réchauffement de 1 degré depuis le début du siècle dernier.

Aux Etats-Unis, c’est le froid qui prédomine. Le 7 janvier, chaque État des États-Unis continentaux comptait un endroit où la température était inférieure à zéro. La Floride et le Texas n’ont pas été épargnés.

L’Organisation Météorologique Mondiale impute cette situation au vortex polaire. En hiver, la masse d’air froid arctique est normalement contenue au nord des Etats unis mais cette année le jet stream, ce courant d’air puissant ouest-est qui sépare l’air arctique de l’air continental, est descendu bien plus bas.

Le phénommène est déjà survenu en Europe ces hivers derniers. Il ne remet pas en cause le scénario  du réchauffement climatique car l’affaiblissement du jet stream est justement l’un des effets attendus de l’élévation des températures de l’Arctique.

John Holdren, conseiller de Barack Obama pour la science et la technologie, a déclaré à ce sujet :

«Si vous avez entendu dire que les vagues de froid extrême réfutent le réchauffement climatique, n’en croyez rien. Aucun épisode météorologique isolé ne peut confirmer ni infirmer le changement climatique global. Le climat est le régime météorologique observé à un certain endroit au fil des saisons. Il apparaît de plus en plus clairement que le phénomène de froid extrême enregistré aux États-Unis est un régime qui pourrait se reproduire plus fréquemment avec la persistance du changement climatique.

Je pense qu’il y a de fortes chances pour que le changement climatique induise de plus en plus ce régime de froid extrême aux moyennes latitudes et de chaleur extrême dans le Grand Nord.»

En Europe, la situation est totalement opposée. Si la position du jet stream avait entraîné des hivers rudes ces dernières années, le courant est cet hiver très rapide et les dépressions s’accumulent au nord du Royaume-Uni, bloquant l’air froid venu de l’Arctique.

Depuis début décembre, le Royaume-Uni affronte une série de tempêtes. La météo britannique affirme que décembre 2013 a été le mois de décembre le plus orageux jamais enregistré depuis 1969 et l’un des mois les plus ventés au Royaume-Uni depuis janvier 1993.

Une grande partie de la Russie a enregistré des températures nettement supérieures à la normale, atteignant jusqu’à +9°C d’anomalie durant la semaine du 29 décembre au 4 janvier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s