Climat

Température mondiale : les 12 derniers mois au sommet

Les 12 derniers mois (novembre 2013-octobre 2014) sont les plus chauds depuis le début des relevés en 1880, selon l’agence météorologique américaine NOAA. L’année 2014 devrait également atteindre un niveau record, à moins que les anomalies de températures soient moins exceptionnelles en novembre et en décembre prochains.

Voici le classement des 10 périodes novembre-décembre (12 mois) les plus chaudes, selon les relevés de la NOAA :

1 – Novembre 2013 – octobre 2014  +0,68°C (par rapport à la moyenne du 20è siècle)

2 – Novembre 1997 -octobre 1998  +0,65°C

3 – Novembre 2009 -octobre 2010  +0,65°C

4 – Novembre 2004 -octobre 2005 +0,64°C

5 – Novembre 2001 -octobre 2002 +0,62°C

6 – Novembre 2006 -octobre 2007  +0,62°C

7 – Novembre 2002-octobre 2003  +0,60°C

8 – Novembre 2005-octobre 2006  +0,59°C

9 – Novembre 2008-octobre 2009  +0,59°C

10 – Novembre 2012-octobre 2013  +0,59°C

134 – Novembre 1910-octobre 1911  -0,48°C

Voici le graphique pour la période novembre-octobre :

Anomalies de température globale (terre-océan) pour la période novembre-octobre (12 mois) - Source : NOAA

Anomalies de température globale (terre-océan) pour la période novembre-octobre (12 mois) – Source : NOAA

Si l’on ne prend en compte que l’année 2014, on constate que c’est aussi la période janvier-octobre la plus chaude des annales au niveau mondial. Il y a désormais de fortes chances pour que l’année en cours arrive au sommet. Pour que 2014 ne batte pas un record, il faudrait que l’anomalie de température en novembre et décembre prochains soit inférieure à +0,5°C, soit un niveau qui n’a été enregistré que deux fois ces dix dernières années (2011 et 2007).

Scénarios pour les deux derniers mois de l'année 2014 en comparaison avec les années les plus chaudes (Source : NOAA)

Scénarios pour les deux derniers mois de l’année 2014 en comparaison avec les années les plus chaudes (Source : NOAA)

Il n’est donc pas absolument certain que 2014 batte un record. En 1998, suite au phénomène El Niño le plus important enregistré au 20è siècle, la température globale avait été très élevée la plus grande partie de l’année mais une chute en novembre et décembre avait finalement fait baisser la moyenne. Pour 2014, il suffirait que l’on retombe en novembre et décembre au niveau de 2011 pour que le record ne soit pas battu. Mais même dans ce cas, 2014 se situerait tout de même au 3è rang, derrière 2005 et 2010, qui restent pour le moment les deux années les plus chaudes, selon la NOAA.

Il y a cependant une différence par rapport à 1998 : même si l’épisode El Niño tarde à se manifester, on a tout de même des températures de surface de l’océan supérieures à celles que l’on trouvait à l’époque. Pour la température de surface de l’océan, sur les 10 mois où les anomalies de températures les plus importantes ont été enregistrées, 6 ont donc été relevées en 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s