Climat

Record de chaleur pour l’hiver 2014-2015, selon la NOAA

La température moyenne à la surface du globe a atteint un niveau record pour la période qui va de décembre 2014 à février 2015, selon la NOAA. Avec une anomalie de +0,79°C sur les trois mois (par rapport à la moyenne du 20è siècle), le précédent record, qui remontait à 2006/07, est battu de 0,04°C.

Anomalies de températures pour la période décembre-février (source : NOAA)

Anomalies de températures pour la période décembre-février (source : NOAA)

La planète n’a jamais été aussi chaude depuis 1880 que lors de la dernière triade décembre-janvier-février. Cela s’est surtout ressenti dans l’hémisphère nord, qui a connu son hiver le plus chaud (au sens des climatologues) depuis le début des relevés en 1880, selon le dernier rapport de la NOAA sur l’état du climat. L’hémisphère sud, de son côté, vient d’enregistrer son 4è été le plus chaud (on parle bien ici d’été, puisque les saisons sont inversées). Au total, sur l’ensemble de la planète, le record de 2006/07 est battu.

Voici le classement des dix périodes décembre-février les plus chaudes depuis 1880 au niveau mondial, selon la NOAA :

1 2014/15 0.79°C
2 2006/07 0.75°C
3 1997/98 0.70°C
4 2003/04 0.69°C
5 2001/02 0.67°C
6 2009/10 0.63°C
7 1998/99 0.60°C
8 2002/03 0.58°C
9 2013/14 0.57°C
10 1994/95 0.55°C

Si les températures ont été plus froides que la moyenne dans l’est des Etats-Unis, l’hémisphère nord a quand même connu un record de chaleur en raison de températures élevées dans de nombreuses régions américaines, en Alaska, en Europe, ainsi qu’en Asie et en Afrique. Une chaleur record a été enregistrée dans l’ouest des Etats-Unis mais surtout dans le centre de la Sibérie et à l’est de la Mongolie. Le centre de la Sibérie a même vu une anomalie de +5°C au-dessus de la moyenne.

Record global de chaleur en décembre, 2è rang en janvier puis encore 2è rang en février : au final, sur la saison, on en arrive à un record de chaleur pour la planète, d’après la NOAA.

La NASA avait déjà publié son bilan climatique il y a quelques jours, annonçant également le 2è mois de février le plus chaud depuis le début de relevés avec une anomalie de +0,79°C également (par rapport à la moyenne1951-1980). En revanche la NASA ne classait la période décembre-février qu’au deuxième rang derrière la saison 2006-2007.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s