Climat

Température mondiale : 2015 vs 1998

L’année 1998 fut marquée par un record de chaleur en raison du plus fort événement El Niño jamais observé. Le phénomène avait boosté la température moyenne à la surface du globe. Depuis le début du 21è siècle, le record de chaleur de 1998 a été battu 4 fois (2005, 2010, 2013 et 2014) mais le rythme du réchauffement s’est quand même avéré moins important que ce que prévoyaient les modèles. La récurrence des situations de type La Niña, qui a tendance à enfouir une partie de la chaleur de l’atmosphère dans l’océan Pacifique, explique en grande partie cette évolution. Depuis 2014, le réchauffement climatique semble cependant reprendre à un rythme soutenu à la faveur de conditions de type El Niño.

Depuis janvier 2015, la température moyenne à la surface du globe est à un niveau record. A tel point que le tendance décennale pour la période janvier-mai a dépassé les valeurs  observées dans les années 90. Le rythme du réchauffement lors des 5 premiers mois de l’année sur la période 2006-2015 dépasse désormais le niveau relevé entre 1989 et 1998. La pause du réchauffement climatique est donc désormais terminée. Voici une comparaison climatique entre les années 2015 et 1998 :

 

1 Température globale : écart à la moyenne du 20è siècle (source : NOAA)

Janvier-mai 2015                                            Janvier-mai 1998

+0,85°C   (record de chaleur)                    +0,70°C ( 4è rang)

 

2 Température à la surface des terres

Janvier-mai 2015                                           Janvier-mai 1998

+1,42°C (record de chaleur)                      +1,09°C (5è rang)

 

3 Température de surface de la mer

Janvier- mai 2015                                         Janvier-mai 1998

+0,63°C (record de chaleur)                    +0,56°C (3è rang)

 

4 Tendance sur dix ans pour la période janvier-mai

2006-2015                                                    1989-1998

+0,17°C par décennie                                +0,16°C par décennie

 

5 Contenu en chaleur de l’océan entre 0 et 700 mètres (1022 joules)

Janvier-mars 2015                                       Janvier-mars 1998

15,6 (record de chaleur)                             3,05 (22è rang)

 

Sur les 5 premiers mois de l’année, 2015 est donc largement devant 1998. Le contenu en chaleur de l’océan, qui emmagasine plus de 90% de l’excès de chaleur lié au réchauffement climatique, montre que la planète est largement plus chaude qu’au siècle précédent. La chaleur enfouie dans l’océan finira tôt ou tard par réchauffer l’atmosphère.

On pourrait opposer à cette comparaison entre 1998 et 2015 qu’elle est faussée car elle ne prend en compte que les 5 premiers mois de l’année. Mais cela serait une erreur car les 5 premiers mois de 1998 ont été les plus chauds relevés cette année là. Par ailleurs, la deuxième partie de 2015 et le début 2016 pourraient être encore plus chauds que le premier semestre, comme le montrent les prévisions des modèles NCEP CFSv2 suivants, qui tablent sur le renforcement du phénomène El Niño :

Anomalies de températures pour juillet-août-septembre 2015 (source : NCEP CFSv2)

Anomalies de températures pour juillet-août-septembre 2015 (source : NCEP CFSv2)

Anomalies de températures pour décembre-janvier-février 2015-2016 (source : NCEP CFSv2)

Anomalies de températures pour décembre-janvier-février 2015-2016 (source : NCEP CFSv2)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s