Climat

Température mondiale : record en octobre, selon la JMA

La météo japonaise annonce pour octobre un nouveau record de chaleur à la surface du globe. Encore plus impressionnant que l’anomalie de septembre dernier, pourtant déjà à un niveau extrême. 

Carte d'anomalies pour le mois d'octobre (base 1981-2010). Source : JMA.

Carte d’anomalies pour le mois d’octobre (base 1981-2010). Source : JMA.

La météo japonaise est la première des 4 grandes agences à publier les chiffres de température globale pour le mois d’octobre. Les 3 autres, le Met Office, la Nasa et la NOAA publieront leurs chiffres prochainement. Ce mois d’octobre était très attendu puisque les chiffres des réanalyses annonçaient un niveau très élevé. On peut maintenant se faire une première idée de ce que donnent les stations météo au sol et les relevés à la surface de la mer grâce aux chiffres de la Japan Meteorological Agency (JMA).

Avec une anomalie de +0,53°C en octobre, la température mondiale atteint encore une fois un niveau record, selon la JMA. Avant cette année, la plus forte anomalie avait été établie en 2014 avec +0,34°C, qui avait déjà largement devancé le précédent record établi en 2003 avec +0,24°C par rapport à la moyenne 1981-2010. Comparé à la moyenne du 20è siècle, le mois d’octobre 2015 se situe à +0,85°C.

Top 5 des mois d'octobre les plus chauds par rapport à la moyenne 1981-2010. Source : JMA.

Top 5 des mois d’octobre les plus chauds par rapport à la moyenne 1981-2010. Source : JMA.

C’est la 8è fois qu’un record de chaleur est battu cette année et l’anomalie atteinte en octobre est aussi la plus importante jamais relevée par la JMA, tous mois confondus. Les 3 derniers mois (août, septembre, octobre) ont été marqués par les plus fortes anomalies depuis le début des mesures en 1890. Autant dire que la température moyenne depuis le début de l’année est à un niveau inédit, ce que confirment d’ailleurs les autres agences.

La Nasa devrait être la prochaine à publier ses chiffres (elle l’aura peut-être d’ailleurs déjà fait au moment où vous lirez ces lignes). Des données qui sont également très attendues puisque l’institut américain est celui qui couvre la plus grande surface du globe. L’anomalie pourrait se situer aux alentours de +1°C (voire plus…) par rapport à la moyenne 1951-1980 et marquer pour la première fois un bond des températures par rapport au reste de l’année 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s