Climat

Température mondiale : les prévisions du Met Office pour 2016

La température mondiale devrait dépasser en 2016 le niveau record atteint en 2015, selon le Met Office. L’agence britannique a publié ses prévisions le 17 décembre 2015.  La température se situerait entre 0,72°C et 0,96°C au-dessus de la moyenne 1961-1990 avec une prévision centrale de +0,84°C. 

En 2015 (sur la période janvier-octobre), la température observée est pour le moment à un niveau record de +0,73°C au-dessus de la moyenne 1961-1990. L’année 2016 serait donc nettement au-dessus avec +0,84°C. Il faut noter que les chiffres de l’Organisation météorologique mondiale (WMO) sont utilisés ici comme référence par le Met Office. La WMO obtient ce chiffre en combinant les données des trois grandes archives mondiales que sont la NASA, la NOAA et justement le Met Office.

Pour ceux qui sont plus familiarisés avec les chiffres de la NASA et de la NOAA, la valeur de 0,84°C prévue par le Met Office pour 2016 signifierait respectivement +0,94°C (par rapport à 1951-80) et +0,95°C (par rapport à la moyenne du 20è siècle).

Evolution de la température mondiale (WMO =moyenne NASA, NOAA, Met Office) par rapport à la période 1961-90. Sources : NASA, NOAA, Met Office.

Evolution de la température mondiale (WMO =moyenne NASA, NOAA, Met Office) par rapport à la période 1961-90. Sources : NASA, NOAA, Met Office.

Contrairement aux rapports du GIEC, les projections du Met Office sont basées sur l’état réel du climat au moment où elles sont réalisées. Elles donc plus réalistes. En outre, la référence utilisée, la période 1961-1990, ne doit pas tromper. Elle est relativement récente par rapport aux données auxquelles sont habitués ceux qui suivent les rapports de la NASA et la NOAA, comme on l’a vu ci-dessus.

Les Britanniques justifient leur prévision élevée pour 2016 par la poursuite du réchauffement climatique dû aux gaz à effet de serre, qui s’additionnent à un phénomène El Niño particulièrement intense. Les effets d’El Niño se sont fait sentir en 2015, ce qui explique déjà le précédent record, et continueront à tirer la moyenne mondiale vers le haut dans la première partie de 2016. Le Met Office précise cependant que cette prévision ne prend pas en compte des phénomènes aléatoires comme les éruptions volcaniques qui pourraient éventuellement refroidir le climat.

John Christy, responsable des données satellites UAH, estime lui aussi que les mois à venir pourraient être marqués par un réchauffement supplémentaire. Ce sceptique du réchauffement climatique estime que le CO2 a moins d’impact sur le climat que ce que prévoient les rapports du GIEC. Comparant l’épisode El Niño de 1997-98 à celui actuellement en cours, John Christy a fait cependant remarquer que les Tropiques étaient moins chauds en novembre 1997 qu’en novembre 2015 (0,34°C contre 0,53°C par rapport à la moyenne 1981-2010 relevée par les satellites). Or les Tropiques s’étaient réchauffés à +1,28°C en février 1998.

Quelle crédibilité accorder aux chiffres du Met Office ? Chaque année, depuis 2000, le Met Office publie des prévisions pour la température mondiale. Les prévisions reposent sur un système statistique dont la fiabilité est de 80%, selon l’agence britannique. Depuis 2000, les observations ne sont jamais sorties de la fourchette prévue. Voici un comparatif des prévisions du Met Office et des températures réellement observées ces 5 dernières années (écart à la moyenne 1961-1990) par la WMO (NASA+NOAA+Met Office) :

Observations WMO Prévision centrale Met Office Fourchette Met Office
2012 0,50 0,48 0,34/0,62
2013 0,53 0,57 0,43/0,71
2014 0,61 0,57 0,43/0,71
2015 0,73* 0,64 0,52/0,76
2016 ? 0,84 0,72/0,96

*La moyenne 2015 est établie sur janvier-octobre

Les observations se situent généralement dans la moyenne de la fourchette de prévision depuis 2012. La prévision centrale a été quasiment réalisée en 2012, 2013 et 2014. En 2015, l’intensité d’El Niño a peut-être un peu surpris et la prévision centrale de 0,64°C est nettement dépassée avec 0,73°C (le Met Office publie le chiffre de 0,72 mais celui-ci est probablement un arrondi de 0,727). On reste cependant sous la prévision maximale de 0,76°C. Cette fois, le Met Office a semble-t-il décidé de ne pas se faire surprendre et prévoit d’emblée +0,84°C. Le plus étonnant reste le haut de la fourchette : +0,96°C… Par rapport à la moyenne 1961-90. Cela représenterait +1,07°C en moyenne annuelle pour la NOAA (par rapport à la moyenne du 20è siècle habituellement utilisée par l’agence américaine) et +1,26°C par rapport à l’ère préindustrielle (définie ici comme 1880-1900)… Soit un niveau déjà proche de l’objectif le plus ambitieux de limiter le réchauffement à +1,5°C, annoncé lors de la COP21 à Paris.

Publicités

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s