Climat

Prévision de température globale pour septembre 2017

Cette page fournit des anomalies climatiques mensuelles du modèle NCEP CFSv2 pour le mois de septembre. Les anomalies mensuelles sont basées sur la période de 1982-2010 (proche de la période de référence habituelle, 1981-2010) sans aucun ajustement. Les chiffres sont mis à jour quotidiennement par la NOAA et font donc l’objet de révisions très régulières.

Anomalies de température prévues pour le mois de septembre 2017 (NCEP CFSv2)

Pour septembre, le modèle table sur +0,454°C au-dessus de la période 1982-2010. A comparer avec le chiffre du mois en cours calculé par NCEP-NCAR, une réanalyse dont les températures sont publiées quotidiennement sur global-climat. Pour la période du 1er au 27 août, NCEP-NCAR annonce +0,53°C au-dessus de 1981-2010.

Anomalies de température pour la période du 1er au 27 août 2017 (NCEP-NCAR)

 

Publicités

Catégories :Climat

Tagué:,

6 réponses »

  1. Septembre 2017 serait donc à peu près un dixième de degré en dessous de septembre 2015 et 2016. Cela reste élevé, mais la température mondiale aura été en légère baisse cet été, comme l’été dernier.

  2. Ces prévisions sont intéressantes: l’anomalie froide du Pacifique équatorial aurait tendance à s’étendre vers la région 3.4, et les régions arctiques à se réchauffer de nouveau par rapport à ces derniers mois. Va-t-on vers un bouleversement des anomalies pour ces prochains mois?

  3. Je suis régulièrement ces prévisions:

    http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/CFSv2/htmls/glbT2me3Mon.html

    Impressionnantes anomalies positives pour l’hiver septentrional (décembre – janvier – février) sur l’Eurasie après un automne plus près des normales. Mais aussi (et surtout?) quasiment aucune anomalie négative sur l’Antarctique (printemps – été austral); au contraire, fortes anomalies positives, terrestres et maritimes, en particulier en février. Trop tôt, pas assez fiable?

    Par ailleurs, nous entrons aujourd’hui dans l’automne météo. Si l’on devait faire un bilan de l’été, un évènement à mon avis pas suffisamment relevé dans les médias français (les vacances de Jupiter, bien plus intéressant), l’effondrement d’un pan entier de montagne dans le Tessin suisse le 23 août. Influence manifeste du changement climatique. La région de Sion, dans le Valais (proche des sources du Rhône) est depuis plusieurs décennies déjà sur une trajectoire de +4 à +5°C d’ici un siècle. Les Alpes entières sont menacées par des évènements semblables en haute montagne. La totalité des glaciers alpins va disparaître d’ici la fin du siècle. La catastrophe n’est pas à venir, elle est là. La catastrophe, c’est nous.

    • Michel, pour le mois de septembre, la carte que je publie intègre les données que j’ai téléchargé sur le site ncep cfsv2. C’est la même prévision que celle du lien que vous mettez, le chiffre d’anomalie en plus.
      Maintenant, à longue échéance, la fiabilité est assez faible. Cela dépend surtout des conditions dans le Pacifique, si elles sont bien fixées ou non. Fin 2015, le gros El Niño était bien fixé et les prévisions ont été confirmées.

  4. Je suis technicien en prévision climatologique à pointe -noire,au CONGO BRAZZAVILLE, j’ai remarqué un bouleversement du comportement des données climatologiques.les modèles de données montrent la persistance du réchauffement climatique.
    Je suis d’ accord avec vos analyses sur le bouleversement des anomalies.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s