Climat

Record de chaleur sur avril-mai-juin en France

Le trimestre avril-mai-juin 2022 a été le plus chaud en France depuis 1900 avec une température moyenne de 16,9°C. La moyenne sur trois mois dépasse très légèrement celle d’avril-mai-juin 2003 (16,8°C), rapporte François Jobard, météorologiste à Météo France.

L’indicateur thermique national se base sur les données Météo France de trente stations réparties sur le territoire. Le graphique ci-dessous montre son évolution du 1er avril au 30 juin 2022. La moyenne 1981-2010 de l’indicateur Météo France est représentée par la ligne en noir. On voit clairement que les anomalies chaudes dominent nettement la période.

Indicateur thermique national sur la période avril-mai-juin 2022. Source : Infoclimat

La température moyenne sur avril-mai-juin a été de 16,92°C, soit 2°C au-dessus de la période 1981-2010 (1,5°C au-dessus de 1991-2020, la nouvelle période de référence utilisée par Météo France).

Voici maintenant le détail des températures observées sur les mois d’avril, mai et juin 2022 :

Avril 2022

La température moyenne en avril a été de 11,82°C, soit +0,6°C par rapport à 1981-2010 (+0°C par rapport à 1991-2020). Le graphique ci-dessous montre que le début de fois a été plutôt froid et qu’avril 2022 se situe dans la moyenne au final.

Indicateur thermique national pour le mois d’avril 2022. Source : Infoclimat

Mai 2022

Le mois de mai 2022 a été le plus chaud jamais observé avec une moyenne de 17,76°C, soit +2,7°C par rapport à 1981-2010 (+2,3°C par rapport à 1991-2020 ; +3,6°C par rapport à 1961-1990).

De nombreux records de chaleur et de douceur nocturne ont été battus du 15 au 23 sur une grande partie du pays puis du 27 au 29 sur la région PACA et la Corse. Les journées du 18, du 19 et du 20 mai ont été particulièrement chaudes par rapport aux normales.

Indicateur thermique national pour le mois de mai 2022. Source : Infoclimat

À l’échelle de la France, la température moyenne de 17,76 °C place mai 2022 au 1er rang des mois de mai les plus chauds depuis 1900, devant mai 2011 (16,96°C).

La chaleur qui s’est installée sur la France durant la première quinzaine de mai s’est intensifiée du 15 au 23. Une zone de hautes pressions s’est étendue de l’Afrique du Nord à la Scandinavie apportant de l’air chaud sur l’Europe. Cet épisode de chaleur a été exceptionnel par sa précocité, sa durée et son étendue géographique, d’après Météo France.

Les températures, très élevées pour la saison, ont atteint des valeurs estivales avec des maximales dépassant 25 °C sur la majeure partie du pays, soit 6 à 10 °C de plus que la normale durant 8 jours. Des records de nombre de jours avec plus de 30 °C pour un mois de mai ont été enregistrés, notamment sur la moitié sud, avec souvent 4 à 8 jours, voire plus. Les nuits ont été remarquablement douces. La nuit du 19 mai a été a plus chaude enregistrée pour un mois de mai avec une température minimale moyenne sur la France de 16.5 °C. L’ancien record de 16.1 °C datait du 29 mai 2017. Ce record national a ainsi été battu 10 jours plus tôt que le précédent. À l’échelle nationale, la température moyenne est restée supérieure à 20°C du 15 au 22 mai. Une telle série est inédite en mai sur la période 1947-2022. Le précédent record était de 6 jours du 25 au 30 mai 2017.

D’après Météo France, le mois de mai 2022 a été aussi exceptionnellement sec. Malgré quelques épisodes orageux localement violents, notamment les 15 et 22, la pluviométrie, sur le pays et sur le mois, a été déficitaire de 65 %, faisant de mai 2022 le plus sec depuis 1959, devant mai 1989 et mai 2011, déficitaires de près de 60 %.

Juin 2022

Le mois de juin 2022 a été le 2e plus chaud des annales avec une température moyenne de 21,16°C, soit +2,7°C par rapport à 1981-2010 (+2,2°C par rapport à 1991-2020). Le mois de juin 2003 reste le plus chaud jamais observé avec 22,5°C.

L’évènement marquant de juin 2022 a été la vague de chaleur au milieu du mois. L’épisode qui a commencé le 15 juin est le plus précoce jamais enregistré depuis le début des mesures au niveau national. Il aura été aussi l’un des plus intenses avec celui de juin 2019. De nombreux records mensuels de température ont été battus, et même quelques records absolus.

Indicateur thermique national pour le mois de juin 2022. Source : Infoclimat

Une plume de chaleur favorisée par une dépression localisée au large du Portugal a entraîné une remontée d’air chaud depuis le Maroc en direction de l’Europe occidentale.

L’indicateur thermique national a atteint 27,38 °C le samedi 18 juin 2022. La France n’avait jamais connu auparavant une telle température moyenne aussi tôt dans la saison. Le 18/06/2022 se situe au 2e rang des journées les plus chaudes jamais observées lors d’un mois de juin, derrière les 27,95 °C du 27 juin 2019. L’anomalie thermique a atteint 8,86°C, la valeur la plus élevée jamais enregistrée en France durant la saison chaude.

Premier semestre 2022

Le premier semestre 2022 est l’un des plus chauds depuis le début des relevés. La température moyenne sur janvier-juin s’élève à 12,31°C, au 3e rang des premiers semestres les plus chauds derrière 2007 (12,47°C) et 2020 (12,46°C). L’anomalie est de 1,6°C au-dessus de 1981-2010 et 2,2°C au-dessus de 1961-1990.

Indicateur thermique national du 1er janvier au 30 juin 2022. Source : Infoclimat

Catégories :Climat

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s