Climat

La « vague de stade » qui pourrait expliquer la pause des températures

Pour expliquer le ralentissement du réchauffement climatique depuis 1998, un article publié dans le journal « Climate Dynamics » avance l’idée d’un phénomène appelé stadium wave (ola des stades). Il serait susceptible d’expliquer l’évolution des températures de l’hémisphère nord.
L’oscillation multidécennale de l’Atlantique (AMO) serait l’élément déclenchant. L’oscillation représente la fluctuation périodique des températures de surface de l’océan Atlantique. Elle serait suivie par une évolution de la banquise arctique. Ainsi, dans les années 90, l’oscillation s’est caractérisée par une hausse des températures de surface de l’Atlantique qui s’est répercutée ensuite sur la banquise.
Pour les auteurs de l’étude, Marcia Wyatt et Judith Curry, présidente de l’école des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’institut de technologie de Géorgie, cela pourrait expliquer pourquoi malgré la pause dans le réchauffement climatique, la banquise a continue a décliner dans les années 2000.
Cette tendance devrait s’inverser et la récente augmentation de la glace de mer en Arctique après le record de l’année dernière marquerait le début d’une tendance à la stagnation des températures.
Le signal de la stadium wave prédit que la pause actuelle du réchauffement pourrait se prolonger jusque dans les années 2030, selon Marcia Wyatt.
Il est a noter cependant que l’étude ne dément pas le réchauffement climatique à long terme, comme le prouve le léger refroidissement survenu entre 1940 et 1970, corrélé avec la variation de l’AMO, puis suivi par une période de forte hausse des températures.

Publicités