Climat

2013 au 7è rang des années les plus chaudes

Selon l’Organisation Météorologique Mondiale, les neuf premiers mois de l’année 2013 se situent au septième rang des plus chauds depuis le début des relevés modernes, en 1850.

La Niña avait provoqué un refroidissement en 2011 et 2012, ce qui avait pu donner l’impression d’une pause dans le réchauffement climatique. Au cours des neuf premiers mois de 2013, il n’y a pas eu d’épisodes La Niña ou El Niño et on ne devrait pas en noter d’ici la fin de l’année. Le phénomène El Niño/La Niña est un facteur déterminant du climat, note l’OMM : des épisodes El Niño avaient été relevés en 2010 et 1998, les deux années les plus chaudes jamais observées.
Voici le classement des dix années les plus chaudes jamais enregistrées (les années marquées par El Niño apparaissent en rouge) :

1 2010 +0,92 °C
2 2007 +0,84 °C
3 2005 +0,84 °C
4 1998 +0,82 °C
5 2009 +0,78 °C
6 2011 +0,77 °C
7 2002 +0,76 °C
8 2003 +0,75 °C
9 2006 +0,75 °C
10 2012 +0,75 °C

On voit que les températures les plus chaudes ont toutes été relevées après 2000, à l’exception de 1998 marqué par un phénomène El Niño vraiment exceptionnel. On voit bien aussi dans cet historique que la probabilité d’avoir une année extrêmement chaude dépend fortement de l’occurrence d’un épisode El Niño. En ce sens, les températures relevées en 2009, 2011, 2012 et maintenant 2013 sont toutes aussi exceptionnelles puisque sans El Niño. Il est ainsi fort probable qu’un épisode El Niño comparable à celui de 1998 provoquerait un nouveau record de chaleur au niveau mondial.

Selon le Secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud, «à ce jour, les températures de cette année sont à peu près les mêmes que la moyenne pour la décennie 2001-2010, la plus chaude à ce jour. Tous les records de chaleur ont été battus depuis 1998 et la tendance sous-jacente à long terme se poursuit cette année. Actuellement, les années les plus froides sont plus chaudes que les années les plus chaudes avant 1998.»

Publicités