Climat

Les plateformes de glace se désintègrent sans la protection de la neige

La plupart des plateformes de glace de l’Antarctique risque de disparaître complètement d’ici 200 ans, en raison de la diminution de leur couverture neigeuse. Leur effondrement augmenterait le largage de glace dans l’océan et le rythme d’élévation du niveau de la mer.

Les plateformes de glace sont alimentées pour la plupart par l’écoulement en provenance des calottes glaciaires,  la plus massive des calottes étant celle de l’Antarctique.

Ces plateformes seraient fortement menacées autour du continent blanc, selon les chercheurs de l’université d’Utrecht University et du British Antarctic Survey, dont l’étude a été publiée dans le Journal of Glaciology.

En 1995 et en 2002, deux plateformes de glace du nord de la péninsule Antarctique (Larsen A et B) s’étaient disloquées. Un événement spectaculaire, de l’aveux même des chercheurs, surtout au vu de la taille gigantesque de ces plateformes, épaisses de plusieurs centaines de mètres et présentes depuis au moins 10 000 ans.

L’équipe de chercheurs soupçonnait la disparition de la couche de neige des plateformes de glace d’être un important précurseur de leur effondrement.La péninsule antarctique a vu sa température moyenne augmenter de 2,5 °C au cours de ces cinquante dernières années.

Les calculs des scientifiques ont confirmé leur hypothèse et montré que de nombreuses de plateformes de glaces pourraient disparaître dans les 200 prochaines années.

Les scientifiques pensent que la couche de neige joue un rôle important dans la régulation de l’effet de lac de fonte sur les plateformes. Aussi longtemps que la couche de neige est suffisamment épaisse et froide, toute l’eau fondue peut couler dans la neige et regeler. Mais un climat plus chaud, la quantité d’eau de fonte augmente et la couche de neige devient plus fine.

Il en résulte que l’eau de fonte ne peut plus regeler et il se forme de grands lacs à la surface des plateformes de glace. L’eau s’infiltre dans des crevasses, les agrandissant, jusqu’à ce qu’elles deviennent si larges et profondes que la plateforme entière se désintègre.

Après leur effondrement, les plateformes de glace ne peuvent plus opposer de résistance à l’écoulement des glaciers qui les alimentaient précédemment.  Normalement, les plateformes ralentissent l’écoulement constituant de véritables contreforts pour la calotte. L’accélération du mouvement du glacier contribue ainsi à l’élévation du niveau de la mer.

La disparition d’une plateforme n’élève pas directement le niveau de la mer puisqu’elle flotte déjà sur l’océan mais  elle le fait de manière secondaire en provoquant l’accélération de l’écoulement des glaciers en amont.

Une réduction rapide des émissions de gaz à effet de serre pourrait cependant sauver certaines  plateformes, selon les chercheurs de l’université d’Utrecht University et du British Antarctic Survey.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s