Climat

Le réchauffement climatique est déjà une réalité aux Etats-Unis

Un rapport scientifique sur le réchauffement climatique et ses impacts aux Etats-Unis a été dévoilé le 6 mai par la Maison Blanche. Plus de 300 experts y ont contribué, estimant que le climat avait déjà commencé à changer. Températures, précipitations, sécheresses, ouragans, niveau de la mer : le rapport fait le point sur toutes les observations qui attestent des changements en cours.

La troisième Evaluation Nationale du Climat a été dévoilée dans le cadre du plan de Barack Obama pour le climat, lancé en juin dernier pour diminuer les émissions de CO2. Ce rapport est présenté par ses auteurs comme la contribution la plus claire et la plus fiable jamais produite sur les changements climatiques aux Etats-Unis. Plus de 13 départements d’Etat et agences, dont la Nasa et la NOAA, y ont contribué afin de rendre publique une évaluation exhaustive des impacts du réchauffement climatique pour les Américains.

Les températures aux Etats-Unis ont augmenté de 0,7 à 1° C depuis le début des relevés en 1895. Ce réchauffement est principalement dû aux activités humaines, annonce d’emblée le rapport long de 840 pages. Les variations naturelles ne peuvent expliquer le réchauffement récent, estiment les auteurs. Sur les 5 dernières décennies, l’évolution des facteurs naturels comme l’énergie solaire et les volcans aurait même dû conduire à un léger refroidissement. La plus grande part du réchauffement mondial des 50 dernières années peut donc seulement s’expliquer par les émissions de gaz à effet de serre (charbon, pétrole, gaz naturel) et la déforestation.

La hausse des températures est particulièrement importante depuis les années 1970 et la dernière décennie a été la plus chaude jamais enregistrée dans les bilans. Malgré un léger ralentissement depuis la fin des années 90 et le super El Nino de 1998, la décennie 2000-2009 est probablement la plus chaude des 1300 dernières années au niveau mondial. L’élévation des températures va se poursuivre au cours du 21è siècle. L’ampleur de cette hausse dépendra fortement des émissions de gaz à effet de serre mais une hausse de 0,35°C est déjà dans les tuyaux, même si les émissions étaient ramenées à 0. Les océans absorbent 90% du réchauffement dû aux émissions humaines et continueront à réchauffer un peu le climat quoi qu’il arrive. Aux Etats-Unis, les canicules ont été plus fréquentes et plus intenses ces dernières années, notamment dans l’ouest américain. Le phénomène devrait s’amplifier à l’avenir : les jours de très forte chaleur qui n’arrivaient que tous les 20 ans pourrait se produire tous les 2 à 3 ans au milieu du siècle. D’un autre côté, les vagues de froid ont tendance à se raréfier à travers le pays. A l’horizon 2100, selon les scénarios les plus pessimistes établis par le GIEC, la hausse des températures pourrait atteindre les 8 degrés.

La moyenne des précipitations a augmenté depuis 1900, de l’ordre de 5%, avec de grandes variations régionales. Les prévisions annoncent pour ce siècle plus de pluie en hiver et au printemps dans le nord des Etats-Unis mais moins de précipitations dans le sud. Les trois dernières décennies ont été marquées par des phénomènes de pluies torrentielles, notamment dans le nord-est et le midwest, augmentant le risque d’inondation. Le sud-ouest est quand à lui la proie de sécheresses plus intenses. Les cernes des arbres suggèrent que la sécheresse qui a  touché l’ouest des Etats-Unis lors de la dernière décade est la pire des 800 dernières années.

La force, la fréquence et la durée des ouragans ont augmenté depuis le début des années 1980, avec notamment des ouragans de catégorie 4 et 5, le niveau maximum. Il n’est cependant pas possible de déterminer avec certitude la contribution humaine à ce phénomène. Les experts se montrent plus prudents sur ce sujet mais s’attendent quand même à ce que ce les ouragans soient de plus en plus puissants à mesure que le climat se réchauffe. Les tempêtes hivernales sont plus sévères depuis les années 1950 et elles ont tendance à souffler plus au nord des Etats-Unis.

Le niveau global de le mer a augmenté de 20 centimètres par rapport à 1880. Depuis 1992, les satellites ont permis de constater une élévation deux fois plus rapide. Une hausse supplémentaire de 30 cm à 1,2 mètres est attendue d’ici 2100. Les océans absorbent un quart du dioxyde de carbone émis dans l’atmosphère annuellement et deviennent de plus en plus acides, provoquant des dommages sur les écosystèmes.

Les températures en hausse réduisent le volume de la glace et son extension sur les terres, les lacs et dans la mer. Dans les Grands Lacs du nord des Etats-Unis, la couverture de glace hivernale a diminué de 63% depuis les années 1970.  Il s’agit d’une tendance globale puisque un record d’extension minimum de la glace de mer arctique a été établi en 2012. L’océan Arctique est d’ailleurs supposé devenir libre de glace en été avant 2050.

Sur la base de la volumineuse Evaluation Nationale du Climat, l’administration Obama estime que les changements climatiques sont déjà bien présents et qu’il faut agir dans les plus brefs délais pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Advertisements

2 réponses »

  1. Le réchauffement climatique est une réalité dans le monde entier et pas seulement aux Etats-Unis. Cela se manifeste par la violence des cataclysmes naturels, la métamorphose des animaux et le changement de leur mode de vie. C’est pour ça que nous devons faire des efforts pour réduire le réchauffement climatique.

  2. Effectivement les preuves sont nombreuses et il serait difficile de les résumer en un article. Pour cela on a le rapport du GIEC… Qui conclut que « les preuves scientifiques du réchauffement climatique sont sans équivoque ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s