Climat

Moins d’ouragans en 2014 avec El Niño

Le Centre de prédiction du climat de la NOAA a délivré ses prévisions pour la saison 2014 des ouragans et des tempêtes tropicales dans l’Atlantique. Ils devraient être moins intenses et moins nombreux que la normale, selon l’agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère. 

L’observatoire El Niño du Centre américain de prédiction du climat (CPC) a estimé le 8 mai 2014 que les chances pour que le phénomène se développe d’ici l’automne étaient de 80%.  Les prédictions pour la saison des ouragans ont donc été faites à l’aune de la situation actuelle dans le Pacifique équatorial. Le phénomène El Niño, marqué par un réchauffement des eaux de surface au centre et à l’est du Pacifique, a un impact sur de nombreuses régions du globe et un lien a notamment été établi avec les tempêtes tropicales dans l’océan Atlantique.

Dans l’Atlantique nord et la mer des Caraïbes, El Niño provoque un phénomène de cisaillement des vents qui tend à réduire le nombre et l’intensité des tempêtes tropicales et des ouragans. Le cisaillement vertical détruit les ouragans car le vent n’a pas la même force ou la même direction aux différentes altitudes. L’oeil de l’ouragan n’est ainsi plus aligné avec son sommet et l’ouragan ainsi déstabilisé meurt. Dans le Pacifique, au contraire, le cisaillement des vents est atténué lors des épisodes El Niño ce qui favorise l’émergence des tempêtes.

La NOAA estime qu’il y a 50% des chances pour que la saison des ouragans, qui commence le 1er juin, soit moins intense que la normale et seulement 10% de chances pour qu’elle soit plus marquée. L’agence américaine annonce entre 8 et 13 tempêtes tropicales, parmi lesquelles 3 à 6 pourraient se transformer en ouragans. Il pourrait y avoir 1 ou 2 ouragans de première importance mais la NOAA a rappelé par la voix de son administratrice Kathryn Sullivan, qu’il suffisait parfois d’un ouragan pour qu’il y ait d’important dégâts, pour peu qu’il atteignent des côtes peuplées.

Lors d’une saison moyenne, on peut s’attendre à une douzaine de tempêtes tropicales, avec 6 ouragans dont 2  majeurs. Depuis 1995, soit une vingtaine d’années, on a eu dans l’Atlantique 12 saisons plus marquées que la moyenne avec un océan relativement chaud, donc plus favorable aux ouragans. Mais lors du super El Niño 1997-1998, la saison avait été moins intense. En 1997, il n’y avait eu dans l’Océan Atlantique que 7 tempêtes et 3 ouragans.

Cette année, la NOAA relève que la température de l’océan Atlantique, proche de la moyenne, devrait aussi contribuer à ce que la saison soit calme sur le front des tempêtes tropicales. Il faut cependant noter qu’en 2013, la NOAA avait prédit une saison active avec une trentaine de tempêtes tropicales. Il n’en a rien été : la saison dans l’Atlantique a été la plus calme depuis 1982 avec seulement 13 tempêtes. Un air sec venu de l’Afrique avait notamment prévenu l’apparition d’ouragans majeurs.

 

Publicités

Catégories :Climat, Océans

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s