Climat

Les pertes de glace en Antarctique confirmées par plusieurs méthodes d’analyse

En mai 2014, des chercheurs de la NASA et de l’université d’Irvine (Californie) avaient annoncé la fonte irréversible des glaciers de l’Antarctique de l’ouest. Une nouvelle étude comparant différentes méthodes d’évaluation du bilan de masse des glaciers confirme que le glissement vers la mer s’est accéléré depuis 1992.

Dans une étude publiée il y a quelques mois dans Geophysical Reseacherch Letters, Eric Rignot, professeur en sciences de la Terre à l’université Irvine, estimait que les glaciers de la mer d’Amundsen, une région de l’Antarctique de l’ouest, avaient passé un point de retour. L’Antarctique de l’ouest est particulièrement sensible en raison du bas niveau de son socle rocheux, situé sous le niveau de la mer, et donc exposé directement au réchauffement de l’océan austral.  Avec le recul de la ligne d’échouage des glaciers, les plateformes de glace sont de moins en moins capables de contenir l’avancée des glaciers vers la mer. De plus, de l’eau s’infiltre entre les glaciers et le socle rocheux.

Les glaciers de la mer d’Amundsen contribuent déjà significativement à l’élévation du niveau de la mer. Le Pine Island Glacier, le plus actif de la région, s’enfonce de plus en plus vite dans l’océan : son rythme d’écoulement s’est accéléré de 75% en 40 ans. Le glacier Thwaites, le plus large, a quand à lui commencé à sérieusement accélérer en 2006 après une décennie relativement stable. La quantité de glace largée par les six glaciers de la mer d’Amundsen est comparable à celle relâchée par l’ensemble du Groenland annuellement. S’ils  fondaient complètement, le niveau de la mer s’élèverait de 1,2 mètres, selon Eric Rignot.

Glaciers de la mer d'Amundsen, région de l'Antarctique de l'Ouest (source : NASA/GSFC/SVS)

Glaciers de la mer d’Amundsen, région de l’Antarctique de l’Ouest (source : NASA/GSFC/SVS)

Le chercheur de l’université d’Irvine avait utilisé pour son évaluation précédente des observations radar réalisées entre 1992 et 2011 par les satellites ERS-1 et ERS-2. Grâce à une technique appelée interférométrie, il avait pu avec ses collègues mesurer précisément les déplacements des glaciers.

Dans  une nouvelle étude qui vient d’être publiée dans Geophysical Research Letters, Eric Rignot et ses collègues de l’université Irvine, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA et du LEGOS de Toulouse ont analysé les différentes méthodes d’évaluation du bilan de masse annuel de glaciers pour en délivrer une estimation cohérente. Il a donc repris les mesures réalisées par des techniques comme l’altimétrie, qui permet grâce aux satellites de mesurer la hauteur d’une région, la gravité, utilisée depuis 2003 par les missions GRACE, qui permet de traduire les variations de la densité du sous-sol. Il y a aussi la méthode du bilan de masse (MBM) qui concilie l’interférométrie radar permettant de mesurer la vitesse des glaciers, les sondages radio mesurant l’épaisseur de la glace et les modèles permettant de faire la différence entre les chutes de neige et l’ablation de surface.

Il s’avère que les différentes techniques aboutissent à des résultats similaires pour la mesure du bilan de masse et de l’accélération des glaciers dans la mer d’Amundsen. L’étude conclut que sur la période 1992-2013, la perte annuelle a été de 83 milliards de tonnes (83 Gt/yr) avec une accélération de 6,1 Gt/yr². Sur la période 2003-2009, la perte annuelle a été de 84 Gt avec une accélération de 16,3 Gt/yr²,  soit presque trois fois l’accélération constatée sur la période 1992-2013. Entre 2003 et 2011, la perte de masse a été de 102 Gt/yr avec une accélération de 15,7 Gt/yr². L’accélération est surtout notable à partir de 2006.

Le fait que des méthodes indépendantes les unes des autres délivrent les même conclusions indique que les mesures ont atteint un niveau de précision suffisamment important pour pouvoir évaluer le comportement actuel futur des glaciers.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s