Climat

Température mondiale : janvier 2015 au 2è rang, selon la NASA

Au mois de janvier 2015, la température mondiale a été de +0,75°C au-dessus de la moyenne 1951-1980, d’après la NASA. C’est donc le deuxième mois de janvier le plus chaud depuis le début des relevés en 1880.

Le précédent record de chaleur pour un mois de janvier avait été établi en 2007 avec +0,93°C, ce qui reste à ce jour la plus forte anomalie jamais relevée, quel que soit le mois considéré.

D’après les chiffres de la NASA, c’est le deuxième mois consécutif qui se classe au 2è rang après le +0,72°C de décembre 2014 qui avait bouclé l’année la plus chaude des annales.

Voici le classement des mois de janvier les plus chauds des 135 dernières années au-dessus des terres et des océans, selon la NASA :

1 Janvier 2007 : +0,93°C

2 Janvier 2015 : +0,75°C

3 Janvier 2001 : +0,71°C

3 Janvier 2002 : +0,71°C

5 Janvier 2014 : +0,68°C

 

Anomalies de températures au mois de janvier 2015 par rapport à la moyenne 1951-1980 (Source : NASA - Gistemp)

Anomalies de températures au mois de janvier 2015 par rapport à la moyenne 1951-1980 (Source : NASA – Gistemp)

Les températures ont été particulièrement élevées dans l’hémisphère nord et en Arctique avec avec plus de 2,5°C d’anomalie positive.

La NASA utilise les données de stations au sol mais les températures sont aussi reconstituées via les satellites. Selon les données délivrées par l’Université d’Alabama à Huntsville (UAH), le mois de janvier 2015 se classe au 5è rang des mois de janvier les plus chauds depuis le début des relevés en 1979. UAH utilise des données satellites qui ne mesurent pas directement la température mais le rayonnement dans la basse troposphère. Les chiffres d’UAH confirment que l’hémisphère nord a connu des températures particulièrement élevées en janvier : le premier mois de l’année 2015 serait ainsi le plus chaud sur les 36 années d’archives avec une anomalie de +0,80°C (hors tropiques) alors que le précédent record avait été établi en 2010 avec +0,70°C.

Anomalies de températures selon la latitude (Source : NASA - Gistemp)

Anomalies de températures selon la latitude (Source : NASA – Gistemp)

A la surface des océans, les températures ont été un peu moins élevées en janvier par rapport aux mois précédents. Selon les données de référence HadSST3 du Met Office (météo britannique), l’anomalie en ce début d’année a été de +0,44°C alors qu’elles avaient atteint un pic historique en août 2014 avec +0,64°C. Les températures restent cependant beaucoup plus élevées que la moyenne à la surface des océans, en tout au-dessus du mois record de 2007 où les températures avaient alors été particulièrement été impressionnantes à la surface de terres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s