Climat

Encore plus chaud début 2016 ?

Les prévisions d’anomalies de la NOAA laissent penser que les mois de janvier et février 2016 pourraient être encore plus chauds que les derniers mois de 2015, qui s’annoncent pourtant à un niveau record, si l’on en croit le modèle américain NCEP CFSv2.

J’ai présenté le 21 août 2015 des estimations basées sur les modèles de prévisions de la NOAA (NCEP CFSv2) pour essayer de savoir quelle seront les anomalies de température pour les prochains mois à la surface du globe. Il ne s’agit que d’une modeste tentative pour donner un chiffre d’anomalie à des cartes colorées selon les régions chaudes et froides. Je m’en explique ici. J’ait tenté de traduire les anomalies présentées sur des cartes comme ci-dessous en chiffre de température globale :

Prévisions d'anomalies de températures du modèle NCEP CFSv2 pour le mois de Janvier 2016 (source : NOAA)

Prévisions d’anomalies de températures du modèle NCEP CFSv2 pour le mois de Janvier 2016 (source : NOAA)

D’après mes calculs, qui reposent sur l’analyse de la proportion des couleurs, les mois à venir (août, septembre, octobre, novembre, décembre) vont être de plus en plus chauds. Cela suppose bien sûr que l’on considère que les prévisions du modèle de la NOAA ont des chances de se réaliser. Il n’y a évidemment aucune certitude. Cela suppose également que le calcul que je propose respecte les anomalies des cartes ! Mais tout de même, les anomalies pourraient être très impressionnantes, beaucoup plus élevées que ce que l’on a relevé au premier semestre 2015, pourtant à un niveau de température record. J’ajoute ici les estimations pour les mois de janvier et février 2016, qui pourraient être encore plus chauds… Les anomalies sont tellement élevées que l’on pourrait croire qu’il y a une erreur. C’est tout à fait possible mais les résultats ont été obtenus grâce à un calcul informatique de proportions de couleurs.

Voici ce que donnent les calculs pour les mois déjà écoulés en 2015, comparés aux chiffres de la NASA, et les estimations basées sur le modèle NCEP CFSv2 (anomalies par rapport à la période 1951-1980) :

NASA Traduction NCEP
Jan 0,81 0,70
Fev 0,87 0,84
Mars 0,9 0,89
Avr 0,73 0,78
Mai 0,77 0,78
Jui 0,79 0,88
Juil 0,75 0,71
Aou 0,86
Sep 1,00
Oct 1,08
Nov 1,14
Déc 1,18
Jan (2016) 1,24
Fev (2016) 1,28

Voici maintenant les chiffres de la NASA comparés à ceux de la traduction NCEP CFSv2, sous forme de graphique :

Comparaison entre les anomalies de température mondiale de la NASA en 2015 et les estimations basées sur les cartes d'anomalies de couleur du modèle NCEP CFSv2 de la NOAA

Comparaison entre les anomalies de température mondiale de la NASA en 2015 et les estimations basées sur les cartes d’anomalies en couleur du modèle NCEP CFSv2 de la NOAA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s