Climat

Des ouragans renforcés par le réchauffement de l’océan

La puissance destructrice des ouragans comme Sandy pourrait doubler avec un réchauffement important de l’Océan Atlantique, selon une étude de chercheurs de l’Université du Maryland et de la NASA.

159 morts et  71 milliards $ de dommages  : c’est le bilan de l’ouragan Sandy, le 2è plus coûteux de l’histoire des Etats-Unis après Katrina (2005). Sa puissance destructrice ne fut pas seulement due à la force de ses vents mais aussi à sa taille : son diamètre a dépassé les 1500 km (pour les vents à plus de 65 km/H), soit trois fois plus que Katrina. Après s’être déplacé vers le nord à partir des eaux tropicales de la mer des Caraïbes, où il avait été engendré, Sandy a ensuite longé la côte est-américaine avant de se diriger subitement vers les terres et l’Etat du New Jersey en fusionnant avec une tempête de moyenne latitude.

Ouragan Sandy en octobre 2012. Source : NASA Earth Observatory/ Robert Simmon /NASA/NOAA GOES Project Science team.

Ouragan Sandy en octobre 2012. Source : NASA Earth Observatory/ Robert Simmon /NASA/NOAA GOES Project Science team.

D’après une étude du Earth System Science Interdisciplinary Center  (Université du Maryland), un océan Atlantique plus chaud pourrait renforcer considérablement la puissance destructrice des ouragans comme Sandy. Dans leur enquête, les chercheurs ont utilisé un modèle numérique pour simuler les conditions météorologiques qui ont créé Sandy, avec une différence essentielle : une température de surface de la mer beaucoup plus élevée, conforme à ce que l’on peut attendre des 50 à 100 prochaines années avec deux fois plus de CO2 dans l’atmosphère. Résultat, cet océan plus chaud serait susceptible de générer des tempêtes de 50 à 160% de plus destructrices que Sandy, selon l’article paru dans la revue Geophysical Research Letters.

Les scénarios du modèle prévoient un doublement de l’étendue de la « piscine d’eau chaude » de l’Atlantique tropical. Cette vaste surface d’eau chaude donnerait tout le temps aux ouragans de se développer avant de rencontrer des eaux plus froides ou des terres.

Sur les cinq simulations menées par les chercheurs, deux ouragans ont suivi la même trajectoire que Sandy. En raison de leur exposition plus longue à la grande piscine d’eau chaude, leurs vents ont été dopés de 50 à 80% et ont apporté un surplus de 30 à 50% de fortes pluies. La taille des deux tempêtes a été deux fois plus importante que Sandy, déjà spectaculaire de par son ampleur.

Mais ce n’est pas tout : les trois autres ouragans simulés ont suivi une trajectoire surprenante et encore plus destructrice. Dans ces simulations, l’ouragan a tellement grandi qu’il a suivi une voie différente, sans entrer aussi rapidement en collision avec la tempête de moyenne latitude. Au lieu de cela, l’ouragan est allé plus loin vers l’est de l’océan. L’ouragan et la tempête de moyenne latitude sont alors entrés en interaction selon un phénomène connu sous le nom d’Effet Fujiwhara. Cette rencontre a donné de la force à la tempête de type Sandy, qui a alors été balancée vers l’ouest, touchant terre entre le Maine et la Nouvelle-Écosse (soit entre l’extrême nord-est des Etats-Unis et la côte canadienne).

En conséquence, les trois ouragans renforcés par l’effet Fujiwhara ont atteint dans la simulation une puissance destructrice de 100 à 160% plus élevée que Sandy, et ont apporté 180% de pluie en plus. Et en raison de sa taille hors norme, la tempête pourrait affecter toute la côte Atlantique, et pas seulement la région où elle touche terre. La taille maximum de la tempête serait trois fois plus importante que Sandy.

Les auteurs de l’étude précisent cependant que Sandy était probablement une « tempête parfaite » provoquée par une série de coïncidences improbables. En conséquence, il est difficile de tirer des conclusions définitives et de dire que le réchauffement climatique contribuera à d’autres tempêtes destructrices comme Sandy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s