Climat

Une sécheresse historique dans l’est de la Méditerranée

D’après une étude de la NASA, la sécheresse qui a commencé en 1998 dans la région de la Méditerranée orientale, qui comprend Chypre, Israël, la Jordanie, le Liban, la Palestine, la Syrie et la Turquie, est probablement la pire des neuf derniers siècles.

Des scientifiques ont reconstruit l’histoire des sécheresses en Méditerranée en étudiant les cernes des arbres. Les anneaux minces indiquent les années sèches tandis que les anneaux épais montrent les années où l’eau est abondante.

En plus d’identifier les années les plus sèches, l’équipe scientifique a découvert dans la répartition géographique des sécheresses des indices pour en identifier les causes sous-jacentes. On connaît désormais mieux l’ampleur des variations naturelles en  Méditerranée, ce qui permet aux scientifiques de déterminer plus précisément le rôle du réchauffement climatique induit par l’homme.

L’étude publiée dans le Journal of Geophysical Research-Atmosphere a été réalisée dans le cadre des travaux de la NASA pour améliorer les modèles informatiques qui simulent le climat d’aujourd’hui et du futur. Le pourtour méditerranéen devrait connaître un réchauffement important au 21è siècle.

Evolution des températures du bassin méditerranéen en 2081-2100 par rapport à 1951-1980 (scénario RCP 8.5 modèles CMIP5). Source : KNMI.

Evolution des températures du bassin méditerranéen en 2081-2100 par rapport à 1951-1980 (scénario RCP 8.5 modèles CMIP5). Source : KNMI.

D’après Benjamin Cook, auteur principal de l’étude et spécialiste des sécheresses à l’Institut Goddard de la NASA, nous commençons aujourd’hui à voir des anomalies qui sortent de la variabilité naturelle.

Cook et ses collègues ont utilisé les archives du « Old World Drought Atlas » pour mieux comprendre la fréquence et la sévérité des sécheresses du passé.  Des anneaux d’arbres vivants et morts ont été échantillonnés dans toute la région : Afrique du Nord, Grèce, Liban, Jordanie, Syrie et Turquie. Combinées avec les enregistrements en provenance d’Espagne, du sud de la France, et d’Italie, ces données ont été utilisées pour reconstruire les caractéristiques des sécheresses au cours du dernier millénaire.

Méditerranée

Entre les années 1100 et 2012, l’équipe a trouvé dans les cernes des arbres des sécheresses correspondant à celles décrites dans les documents historiques écrits à l’époque. Selon Cook, d’importantes variations ont marqué la région du Levant, entre périodes humides et sèches. Mais la période qui va de 1998 à 2012 sort vraiment du lot, étant environ 50% plus sèche que la période la plus sèche des 500 dernières années, et 10 à 20% plus sèche que la pire sécheresse des 900 dernières années.

Autre élément intéressant de l’étude, l’équipe scientifique a non seulement pu décrire les variations dans le temps mais aussi les changements géographiques qui ont affecté le bassin méditerranéen.

L’une des questions était de déterminer si la sécheresse en Méditerranée orientale s’accompagnait aussi d’une sécheresse à l’Ouest. La réponse est oui, dans la plupart des cas, selon Kevin Anchukaitis, co-auteur de l’étude et chercheur en climatologie à l’Université d’Arizona. Hier comme aujourd’hui, cela signifie que si une région subit les conséquences de la sécheresse, ces conditions sont susceptibles d’exister dans tout le bassin méditerranéen.

Kevin Anchukaitis estime qu’il est difficile en période de sécheresse de trouver des meilleures conditions climatiques dans les régions voisines, ce qui induit un risque de perturbation à grande échelle des systèmes alimentaires, ainsi que des conflits potentiels sur les ressources en eau.

Evolution des précipitations au 21è siècle par rapport à la moyenne du 20è siècle (scénario RCP 8.5 des modèles CMIP5). Source : ESRL.

Evolution des précipitations au 21è siècle par rapport à la moyenne du 20è siècle (scénario RCP 8.5 des modèles CMIP5). Source : ESRL.

D’après les modèles climatiques, la Méditerranée devrait s’assécher au 21è siècle. Cette étude montre que la région du Levant ressent peut-être déjà déjà les effets du changement climatique.

En outre, l’équipe scientifique a constaté que lorsque la partie nord de la Méditerranée – la Grèce, l’Italie, et les côtes de la France et l’Espagne – avait tendance à être sèche , au même moment, l’est de l’Afrique du Nord était humide, et vice versa. Ces relations est-ouest et nord-sud ont aidé l’équipe à comprendre les phénomènes impliqués dans les variations climatiques.

Les deux configurations de circulation atmosphérique déterminantes dans la Méditerranée sont liées à l’Atlantique, notamment à l’Oscillation Nord Atlantique. Cette oscillation se mesure généralement comme la différence de pression atmosphérique entre l’Anticyclone des Açores et la dépression d’Islande. Certaines phases tendent à orienter les orages loin de la Méditerranée et à apporter de l’air plus sec et plus chaud. Le manque de pluie et les températures plus élevées augmentent l’évaporation des sols, ce qui conduit à la sécheresse.

Fin 2014, Kevin J. Anchukaitis, l’un des auteurs de l’étude, avait montré qu’une autre région au climat similaire à celui de la Méditerranée était aussi touchée par une sécheresse historique. Dans Geophysical Research Letters, Anchukaitis que la sécheresse actuelle en Californie était aussi due à la combinaison de deux facteurs : le déficit pluviométrique et des températures élevées. Il avait constaté que des périodes de précipitations déficitaires de 3 ans s’étaient déjà produites à plusieurs reprises dans l’histoire de la Californie.  Mais jamais, sur les 1200 dernières années, la sécheresse n’avait atteint un tel niveau et cela en raison du manque de pluie et surtout des températures élevées.

Publicités

2 réponses »

  1. Bonjour Johan
    Voici l’article dans lequel j’ai utilisé un de tes graphiques : http://leclimatoblogue.blogspot.ca/2016/03/alerte-le-seuil-des-changements_11.html#gpluscomments
    Je ne sais pas si tu connais David Wasdell mais je me permets de te recommander de visiter son site, d’écouter et même d’éplucher le document PDF de sa présentation
    http://www.apollo-gaia.org/harsh-realities-of-now.html
    Oui, je sais, ça l’air alarmiste, mais l’étude du climat du passé nous apprend que des hausses rapides et marquée, du genre 5°C ou plus sur 10 ans s’est déjà
    produit.
    C’en est un qui étudie le système climatique dans son ensemble, j’ai appris beaucoup de cet homme aussi.
    Je te souhaite un bon dimanche

    Jack

    • J’ai lu ton article, on est sur le même constat… d’autant que février fait plus que confirmer la tendance, comme tu as pu le voir avec les chiffres de la NASA. Et merci pour le lien !
      Bon dimanche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s