Climat

Un réchauffement continu de l’Eurasie depuis l’ère glaciaire

Jonathan Baker, d’UNLV, vient de présenter dans Nature Geoscience des preuves d’un réchauffement presque continu depuis la fin de la dernière ère glaciaire jusqu’à  aujourd’hui dans l’Oural, au centre de la Russie. Les températures hivernales de l’Eurasie continentale sont plus élevées aujourd’hui qu’elles ne l’ont jamais été au cours des 11 000 dernières années.

Le nouvel article publié dans le journal Nature Geoscience montre un réchauffement continu de l’Eurasie au cours des 11 000 dernières années, contredisant le scénario selon lequel les températures de l’hémisphère nord auraient atteint un pic il y a 6 000 à 8 000 ans avant un refroidissement jusqu’à la période pré-industrielle.

Localisation de l’Oural. Source : Alexandrin, d’après Wikipedia.

L’étude a été menée par Jonathan Baker, en collaboration avec son collègue Matthew Lachniet d’UNLV (université du Nevada à Las Vegas), Yemane Asmerom et Victor Polyak, de l’Université du Nouveau-Mexique, et la scientifique russe Olga Chervyatsova.

Les résultats remettent en cause des travaux antérieurs probablement parce que ces études portaient sur les tendances climatiques estivales et non sur les variations de température hivernales, plus sensibles, et qui n’étaient pas disponibles auparavant.

La nouvelle découverte est basée sur un enregistrement de température isotopique précisément daté. Si elle remet en cause les données découvertes auparavant, elle confirme en revanche les résultats des modèles informatiques pour l’Eurasie, qui ont également calculé un réchauffement continu.

Jonathan Baker et ses collègues examinent la stalagmite KC-1. Cette stalagmite, analysée à UNLV et UNM, offre une archive de 10 000 ans. Credit: Petr Yakubson.

Les stalagmites sont particulièrement utiles pour reconstituer le climat passé car ils peuvent être collectés dans de nombreuses régions du monde, analysés à haute résolution et datés avec une haute précision et fiabilité (source : quaternaire.revues.org).

D’après Baker et ses collègues, la disparition de la glace dans les régions arctiques de l’Amérique du Nord a impulsé la tendance au réchauffement à mesure que les glaciers reculaient. Rappelons que la position de la Terre par rapport au soleil a été le facteur déclenchant de cette débâcle. Plus tard, la hausse de la concentration des gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone et le méthane, ont poursuivi le réchauffement de la région de l’Oural.

Les concentrations de gaz à effet de serre augmentent à des taux sans précédent depuis au moins 800 000 ans. Le réchauffement de la période post-industrielle s’ajoute donc à cette tendance naturelle observée depuis la fin de la dernière glaciation. Les températures hivernales de l’Eurasie continentale sont plus élevées aujourd’hui qu’elles ne l’ont jamais été au cours des 11 000 dernières années.

Depuis une centaine d’années, les hivers de l’Eurasie continentale se sont réchauffés 70 fois plus vite que lors des 7000 années précédentes, selon l’archive eurasienne. C’est une nouvelle indication de l’influence humaine sur le climat.

Le fait que les températures modernes soient influencées en grande partie par les gaz à effet de serre a une autre conséquence : les étés et les hivers devraient se réchauffer conjointement, alors que les températures passées dans ces saisons pouvaient avoir des trajectoires opposées.

Publicités

1 réponse »

  1. Cela paraît finalement assez logique, puisque l’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre diminue depuis 11000 ans, ce qui va dans le sens de saisons moins marquées. Et comme la distance Terre-Soleil au solstice d’hiver a aussi diminué depuis cette époque pour atteindre un maximum aujourd’hui, je ne suis pas surpris que les modèles estiment que les hivers se sont réchauffés continuellement. Après, que cela se produise globalement au niveau de l’hémisphère nord ne signifie pas que c’est aussi le cas « localement », en fonction des modifications des courants océaniques et atmosphériques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s