Climat

Température mondiale : +0,413°C en juillet 2018

Avec +0,413°C au-desssus de la moyenne 1981-2010, juillet 2018 est le 3e plus chaud des archives NCEP-NCAR. 

Les réanalyses comme NCEP-NCAR intègrent de multiples observations dans un modèle permettant de suivre quasi quotidiennement l’évolution du climat. Les données sont donc immédiatement disponibles, contrairement aux bilans mensuels des stations au sol. Les réanalyses permettent ainsi de se faire une idée des futures annonces des agences comme la NASA, la NOAA et le Met Office qui ne sont pas faites avant le milieu du mois suivant (en l’occurrence à la mi-août).

Le top 10 des mois de juillet les plus chauds

Avec +0,413°C au-dessus de la moyenne 1981-2010,  le mois de juillet 2018 est le 3e plus chaud des annales NCEP-NCAR. Pour le mois de juillet, la tendance est de +0,13°C par décennie depuis 1948 et de +0,20°C depuis 1988.

Top 10 des mois de juillet les plus chauds depuis 1948. D’après NCEP-NCAR.

On peut voir ci-dessous l’évolution de la température mondiale en juillet depuis 1948.

Anomalies de température mondiale en juillet par rapport à la moyenne 1981-2010. D’après NCEP-NCAR.

2018 pour le moment 4e année la plus chaude 

Le bilan est provisoire puisque l’on compare ici janvier-juillet 2018 à des années complètes. En raison des conditions La Niña du début d’année, 2018 ne se situe pour l’instant qu’au 4e rang. Les températures de surface de la mer dans la région Niño 3.4 du Pacifique ont remonté pour devenir neutres depuis avril.

Une véritable remontée des températures interviendrait plutôt fin 2018 et surtout début 2019 à la faveur d’un éventuel El Niño. Les modèles tablent pour +0,8°C fin 2018 dans la région Niño 3.4, donc légèrement au-dessus du seuil El Niño (+0,5°C). Pour janvier-février-mars 2019, la prévision des modèles est de +0,8°C dans la région Niño 3.4, soit légèrement en dessous de ce qui était prévu il y a un mois (+1°C).

Le top 10 des années les plus chaudes. 2018 est limitée à janvier-juillet. D’après NCEP-NCAR.

Les anomalies régionales en juillet 2018

La température globale est en hausse par rapport à juin malgré un continent Antarctique qui tire moins moyenne vers le haut que ces derniers mois. En Europe, la vague de chaleur s’est intensifiée sur la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Scandinavie.

L’hémisphère nord est au 4e rang (+0,5°C) derrière les mois de juillet 2015, 2017 et 2016 (record avec +0,56°C). L’hémisphère sud est à la 7e place avec +0,315°C, loin du record de 2016 (+0,546°C).

Carte d’anomalies pour le mois de juillet 2018.

+0,978°C en juillet 2018 par rapport à l’ère préindustrielle

On peut remonter plus loin dans le temps, en utilisant les archives de la NASA, et en retenant comme base la période 1880-1899 (représentative de la période préindustrielle). L’anomalie est de +0,978°C en juillet 2018, donc sous l’objectif le plus ambitieux de la COP 21 (+1,5°C).

Publicités

Catégories :Climat

Tagué:,

18 réponses »

    • Michel , je lis ton lien et »+4 d’ici quelques années » je rigole. Cela veut dire quoi quelques années ? C’est ridicule. Faut faire du catastrophisme pour vendre du papier . pour l’instant on a pris même pas 1 degré en 100 ans et ça stagne . renseignez vous sur le soleil et son influence sur le climat et vous serez rassuré sauf si le froid vous fait peur.

      • C’est tout vu, le soleil n’est pas responsable des changements du XXème siècle. Ni de la brusque poussée de la teneur en CO2 atmosphérique (qui oscillait entre 270 et 310 ppm lors des interglaciaires des 800 000 dernières années et se retrouve brusquement à 410 ppm); ni de l’augmentation de température, qui est bien trop marquée pour correspondre à de simples variations décennales de l’activité solaire qui est d’ailleurs actuellement au plus bas.

        Et puis, tenez, vous qui croyez que le CO2 augmente à cause de la température, essayez de répondre à cette question toute simple: comment se fait-il que, à température similaire il y a 6000 ans (voir même plus récemment selon vos dires), le taux de CO2 était 40% plus bas qu’aujourd’hui? N’aurait-il pas dû être au même niveau, si les fluctuations de température provoquent les variations de CO2?

        J’ai posé cette question à Ninja plusieurs fois, mais il a été incapable d’y répondre. Pourtant, cet aspect est central dans son argumentaire (et le votre) et ma remarque suffit à elle seule à invalider toutes vos explications. Vous devriez donc mettre un point d’honneur à trouver une réponse cohérente, si vous êtes sincèrement à la recherche de la vérité.

        • Laissez tomber, cet individu répondra toujours à coté. L’inertie n’est pas du tout un concept envisageable en climatologie, c’est une invention pour scénario catastrophe, la réaction temps-réel est la seule preuve acceptable, lui le sait… embourbé dans ses hautes pensées magiques, il ne peut même pas dire que le co2 baisse avec une activité au soleil au plus bas ! Se prenant rien de moins qu’un nouveau Galilée, il faut savoir rester humble devant ce puit.

          • Je vous ai répondu précisément.
            Je pense que vous etes vexés de ne pas avoir vu l’erreur de sciences et avenir . votre crédulité vous a donc sautée a la figure car vous y aviez cru.

            • Vous ne répondez pas vous répétez, persuadé que cela est suffisant pour vous rendre intelligible. En réalité vous n’avez rien pipé (votre compréhension sur les ENSO est affligeante), et vos réponses orientées sont effroyablement creuses et mensongères par dessus le marché : aucun refroidissement depuis 2 ans. Scrutez donc de vraies publications scientifiques récentes et irréfutables plutôt que de vous persuader que vous en avez fait le tour ou de chausser ce prêt-à-penser en consultant des experts en opinions toutes faites. Vos pirouettes n’impressionnent personne ici, vous n’apportez rien hormis du bruit. Merci donc d’être non seulement plus proche du sujet de départ et aussi d’être plus rigoureux.

              • Anonyme ( guthz?) vous dites :
                « reponses orientées sont effroyablement creuses et mensongères par dessus le marché : aucun refroidissement depuis 2 ans.  »

                Il y a baisse des températures depuis 2 ans . je maintiens . votre crédulité n’a d’égale que votre ignorance . 2016 étant l’année la plus chaude puis 2017 puis 2015 et enfin 2018 ( provisoirement en tout cas ) . cf article de Johan un peu plus haut. C’est donc bien une baisse que vous le voulliez ou pas .
                Comme je n’ai pas envie de vous ridiculiser encore plus , j eviterai de répondre point par point à votre post tres agressif ( qui traduit certainement un grand manque de confiance en soi , ce qui est compréhensif au vue de vos erreurs ). Soyez plus poli svp.

                • Retirez donc la variabilité naturelle que beaucoupe d’intervenants tentent désespérément de vous expliquer. Qu’en dit la science et non Phil l’expert en chef ? Répondez pour éviter le ridicule, on gagnera du temps.
                  Ne venez pas demander de la politesse quand vous êtes incapable de rester correct comme votre première réponse à Michel. Vous êtes totalement méprisant et je ne suis pas le seul à l’avoir remarquer.

      • Le Monde n’a pas commis la même erreur. Peut-être corrigée depuis sur le site de Science et Avenir. Plusieurs décades et non plusieurs années bien sûr. Errare humanum est. Ne change rien sur le fond. Ce qui est intéressant c’est que cette étude, et d’autres, confirment que le fameux seuil des 2°C n’est pas ou plus pertinent. De surcroit il est de plus en plus illusoire d’espérer ne pas le dépasser. De possible, le pire devient désormais probable.
        https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/08/07/la-terre-risque-de-se-transformer-en-etuve-a-cause-du-changement-climatique_5340233_3244.html

        A l’attention de Johan: une recension de cette étude? (mon anglais est décidément trop lacunaire). D’avance, merci.

        • Oui Michel, j’avais l’intention de la recenser mais je n’ai pas la rapidité des médias cités… Ce qui m’a interpellé justement c’est la question du timing, qui n’a pas été assez clairement expliquée je trouve. C’est ce sur quoi j’aimerai me pencher.

        • Et bien non . quand on s’appelle sciences et avenir on ne fait pas ce genre d’erreur ou alors on est dans la manipulation car  » c’est pour la bonne cause on a donc le droit de mentir et d’en rajouter pour le bien des humains  » . l’histoire a déjà montré le résultat possible de ce genre de manipulation. Tout le reste de l’article est donc pour moi du même acabit . je dirais aussi comme l’avait annoncé ninja la date de parution en période caniculaire n’est pas un hasard non plus . c’est parfaitement calculer et cela est en soi une manipulation également. Je préfère un site comme le propose Johan et ne plus ecouter ni lire les conneries des grands média ( comme Hector semble le souligner également) . donc revenons a des faits. Juillet 3e mois le plus chaud sauf que l’on compte depuis la sortie dune période froide ( il faisait plus chaud durant l’optimum médiéval ) . scientifiquement c’est donc un classement biaisé. Malgré cela + un taux de ges toujours plus haut + une période neutre le Nino Nina : la terre se refroidi depuis 2 ans. Soleil j’oublie tout …. 🙂

          • @Phil
            votre début de post n’est dénué d’intérêt mais vous dites en parallèle à Ninja qu’un article issu d’un blog anonyme est « de très bonne qualité ».
            Et oui, se faire manipuler à rebrousse poil n’est pas très agréable, tandis que dans l’autre sens…
            Une belle illustration du biais de confirmation.

            • Hector bonjour. Je parle de manipulation et j’ai expliqué pourquoi. Je préfère le site de Johan car il est nettement plus factuel et surtout tres approfondi scientifiquement ( même si nous ne sommes pas d’accord sur les causes du rc ) . quand à l’article du blog anonyme de ninja , je n’ai pas décelé d’erreur grossière . donc je le met en réf et c’est pourquoi ce n’est pas une contre manipulation de ma part. Et donc oui je lai trouvé de tres bonne qualité contrairement à l’article de sciences et avenir.

  1. Maintenant je réponds à anonyme ( avec un simple smartphone ce n’est pas évident ) :
    Vous partez d’un postula : le soleil n’est pour rien dans la hausse des t du XX siècle. Je ne peux être d’accord avec vous car nous sommes sur une série de cycles solaire intense et long. Il y a donc hausse des t0 . Par contre quand j’affirme cela , ce n’est pas un pseudo calcul peu fiable (cf ce forum ) mais par la réalité du passé.
    Maintenant les GES : si ils avaient la moindre influence sur le climat , expliquez moi pourquoi les t0 ne montent pas au même rythme que sa concentration ? Un coup on me dit el Nina , un coup faut attendre , mais en réalité faut être sacrement tordu pour voir un lien entre la courbe de t0 et la courbe des ges .
    Le climat a toujours était variable . cela ne change pas. Pourquoi a t il toujours était variable ? A cause des cycles solaires essentiellement. Comme maintenant. Revoyez vos théories et arrêtez d’essayer de biaiser l’expérience ( la réalité passée) pour la faire correspondre à vos théories dignes dune super production hollywoodienne . votre position n’est pas scientifique.

    • « Maintenant les GES : si ils avaient la moindre influence sur le climat , expliquez moi pourquoi les t0 ne montent pas au même rythme que sa concentration ? »

      C’est très simple: parce que la variabilité naturelle se superpose au réchauffement anthropique. Mais la variabilité naturelle a un effet nul sur le long terme, pas le réchauffement anthropique. Et puis, vous dites qu’il faut être tordu pour voir un lien entre la courbe de température et la courbe des GES, mais la corrélation n’est pas meilleure entre l’activité solaire et la température. Et pourtant, là, ça ne vous gêne pas. Vous ne croyez pas qu’il faudrait rendre votre discours un peu plus cohérent, avant d’accuser autrui de ne pas avoir une position scientifique?

  2. Bonjour maignial . je ne peux répondre a votre affirmation qu’il n’y a pas de lien entre activité solaire et climat car je suis sur smartphone et je n’ai donc pas toute latitude pour vous transmettre les graph . mais j’ai cela sur mon PC et je vous les transmettrez à mon retour.

  3. Moi je vois une chose, c’est que depuis 2 ans la température mondiale ne monte plus , avec même une très légère tendance à baisser…
    Mais je pense que nous ne pouvons pas en tirer de conclusions, il faut encore attendre au moins 2 ans. De toute façon, individuellement nous n’avons aucun moyen de changer les choses; toute l’énergie disponible que vous ne consommerez pas le sera par d’autres, quelque part dans le monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s