Climat

Température mondiale : 2e mois de novembre le plus chaud, d’après la NASA

Comme au mois d’octobre, novembre 2019 s’approche du record battu lors de l’épisode El Niño extrême de 2015.  C’est un record de chaleur pour l’hémisphère sud.

Avec +1,02°C au-dessus de la moyenne 1951-1980, l’anomalie relevée en novembre 2019 est la 2e plus élevée depuis le début des mesures de la NASA remontant à 1880. Octobre 2019 avait été marqué par un record de chaleur dans l’hémisphère nord, cette fois, c’est l’hémisphère sud qui atteint un niveau inédit.

La réanalyse ERA5 place novembre 2019 à la 1ère ou la 2e place (différence insignifiante avec 2016) ; NCEP-NCAR à la 3è place des archives ; les données satellitaires RSS et UAH annoncent un record de chaleur pour novembre 2019.

Les 4 mois de novembre les plus chauds ont été observés ces 5 dernières années, d’après la NASA.

Ecart à la moyenne 1951-1980. D’après les chiffres de la NASA.

Pour le mois de novembre, sur les 100 dernières années, le rythme du réchauffement est de +0,095°C/décennie. Sur les 20 dernières années (depuis 1999), on note une accélération à +0,23°C/décennie. On peut voir ci-dessous la tendance de long terme au réchauffement avec un lissage sur 10 ans (courbe rouge) :

Anomalies en novembre par rapport à 1951-1980. Source : NASA GISS.

2019 terminera probablement à la 2è place

Pour l’année en cours (janvier-novembre), 2019 se situe à +0,97°C, à mi-chemin entre le record de 2016 (+1,01°C) et 2017 (+0,92°C). A noter que l’on compare ici janvier-novembre 2019 à des années complètes (sur 12 mois) pour le reste de l’archive. On peut sans prendre de gros risques dire que 2019 sera probablement la 2è année la plus chaude depuis 1880.

Cette année a été marquée par un épisode El Niño de faible intensité mais la série d’anomalies élevées se poursuit malgré la transition vers une phase ENSO neutre et un cycle solaire proche du minimum.

Ecart à la moyenne 1951-1980. D’après les chiffres de la NASA.

Les anomalies régionales

En novembre, l’anomalie observée dans l’hémisphère nord est à la troisième place des annales (+1,21°C). On notera notamment des vagues de froid sur l’Asie et sur l’Amérique du nord mais il s’agit sans doute d’un échange d’air avec l’Arctique, où les températures restent à un niveau élevé, comme en octobre.

L’hémisphère sud enregistre un record de chaleur avec +0,83°C. L’Antarctique affiche des anomalies nettement positives avec +2,25°C au-delà de 75°S.

Les températures des régions tropicales sont en légère hausse après une période stable les trois mois précédents.

Anomalies de température pour le mois de novembre 2019. Source : NASA GISS.

+1,27°C au-dessus de la période préindustrielle

Les chiffres publiés par la NASA sont relatifs à la période 1951-1980 mais on peut aussi calculer les anomalies par rapport aux données les plus lointaines, à savoir la période 1880-1920, une période où les émissions de gaz à effet de serre anthropiques n’avaient pas encore profondément modifié le climat.

Cela permet de comparer la situation actuelle aux objectifs que se sont fixés les Etats pour contenir le réchauffement climatique en-dessous du niveau considéré comme dangereux. Par rapport à la période 1880-1920, l’anomalie a été de +1,27°C en novembre 2019.

Lors de la COP21 de Paris, un accord a été obtenu pour contenir le réchauffement sous les 2°C, voire 1,5°C si possible.

 

10 réponses »

  1. Bonsoir Johan

    Au vu des chiffres de température de décembre, il serait extrêmement peu probable que 2019 ne se situe pas en deuxième position des années les plus chaudes.

    Ce qui m’inquiète vraiment, c’est qu’auparavant, les mois les plus chauds s’étendaient souvent sur les 20 dernières années, puis sur les dix dernières, … Maintenant, les écarts se resserrent très nettement. Pour novembre, les dix records tiennent en quinze ans, sans phénomène El Nino remarquable et sans activité solaire particulière. Il semble que 2019 soit au creux de ce qui pourrait arriver dans les années à venir.

    Et merci pour votre blog qui est remarquable à tous points de vue : informations, échanges, liberté d’expression et qualité incontestable de nombre de commentateurs qui m’impressionnent régulièrement par l’analyse et les sources.

    J'aime

    • Si la courbe de température prend une forme exponentielle ou quadratique, au début la variabilité naturelle ressort lors de la phase de faible accélération ; plus loin sur ce type de courbe, l’accélération est suffisamment importante pour « noyer » la majeure partie de la variabilité naturelle.
      Au cas où, j’ai commis cette tentative amateure :
      Voir sur Medium.com

      J'aime

  2. Bonjour Johan,
    Il est indiqué dans la rubrique de la température mondiale actuelle que la moyenne globale de novembre 2019 a été de +1,20°C au-dessus de l’ère préindustrielle. Par contre dans votre article on y lit +1,27°C au-dessus de la période préindustrielle. Est-ce une simple erreur ?

    J'aime

    • La différence est faible, d’ailleurs pour NCEP-NCAR j’utilise la base historique de la NASA. Comme l’indique Parmantier ci-après, les méthodes sont différentes : NASA utilise les stations au sol + les températures de surface de la mer. NCEP-NCAR utilise une gamme d’observations beaucoup plus large, notamment des données satellitaires combinées à un modèle de prévision météorologique, Cela permet une analyse au quotidien, même si la NASA reste à mon avis la référence.

      J'aime

  3. Bonjour Jacques. Johan vous répondra plus précisément, mais les chiffres quotidiens de la NASA me semblent venir d’une approche, plus que d’une analyse définitive, contrairement à NCEP-NCAR. La NASA donnant ses chiffres définitifs 15 jours après la fin du mois, comment des chiffres quotidiens pourraient-ils êtres issus de données définitives ?

    J'aime

  4. Bonsoir, ceci est un « coq à l’âne » mais je n’arrive pas pas à trouver la réponse à cette question : y a t il une explication (et si oui, LAQUELLE ??? 🙂 à la hausse des températures aux « alentours d’ environs ‘à peu près » 1940/1945 ? Merci d’éclairer ma lanterne !

    J'aime

    • Bonsoir,
      Depuis le début des observations, la température moyenne globale a fait l’objet de fluctuations multidécennales avec deux ralentissements (entre 1940-1976 et 2001-2012) et trois fortes accélérations (entre 1908-1945, 1975-1998 et la période récente ).
      Vous faites donc référence à la période qui conclut la phase 1908-1945.
      Comment l’expliquer ? Les variations de l’activité solaire sont relativement faibles par rapport à d’autres facteurs. Principalement il y a une tendance de long terme au réchauffement dû au CO2 :

      D’autre part, certains événements ont pu moduler la hausse, parfois rapide, parfois lente, voire ponctuellement à l’arrêt.
      Pour cette période 1908-1945, outre la hausse du CO2, il y aussi eu une phase chaude dans le Pacifique (Oscillation décennale du Pacifique, PDO).

      Enfin, les aérosols émis par les activités humaines ont fortement contribué à atténuer le réchauffement climatique après les années 1950, qui a donc tendance à faire ressortir la période précédente :

      Conclusion, le réchauffement de la première moitié du 20e siècle est dû au CO2 en grande partie, avec une contribution de la variabilité naturelle (Pacifique). Le ralentissement qui a suivi est lié à la variabilité naturelle qui a joué dans l’autre sens et aux aérosols. Le CO2 domine sur le long terme et prend de plus en plus le pas sur les autres facteurs.

      J'aime

  5. Bonjour Johan,

    Tout d’abord merci pour ton magnifique site, je trouve que c’est une mine d’infos plus utiles les unes que les autres.

    Il me semble que j’avais vu passer une comparaison entre les différents types de données de température (NCEP-NCAR, UAH, NASA, RSS) mais plus moyen de mettre la main dessus.

    L’idée serait de faire une comparaison avec un classement des années les plus chaudes (un top 5 ?) et des t° globales moyennes selon chaque source ainsi que d’expliquer la provenance et les différences entre ces sources (mesures par projection de données satellites, …).

    @+

    Yannick.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s