Climat

Température mondiale : bilan d’ERA5 pour juin 2021

Avec +0,387°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de juin 2021 est le 5e plus chaud des archives ERA5.

Les réanalyses comme ERA5 (ECMWF) intègrent de multiples observations dans un modèle permettant de suivre quasi quotidiennement l’évolution du climat. Elles sont produites par assimilation de données, un processus qui repose à la fois sur des observations et des modèles utilisant les lois de la physique et les observations passées. Les données sont actualisées de manière journalière, contrairement aux bilans mensuels des stations au sol. Les réanalyses permettent ainsi de se faire une idée des futures annonces des agences comme la NASA et la NOAA qui ne sont pas faites avant le milieu du mois.

Carte d’anomalies pour le mois de juin 2021 par rapport à la moyenne 1981-2010. Source : ERA5

Avec +0,387°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de juin 2021 est le 5e plus chaud des annales ERA5. Par rapport à la nouvelle période de référence 1991-2020 utilisée par ERA5, l’anomalie est de +0,213°C. Après un épisode La Niña, des conditions ENSO neutres prévalent désormais dans le Pacifique avec -0,25°C dans la région Niño 3.4. D’après la NOAA, ces conditions devraient se maintenir pendant l’été (78% de chances), voire l’automne (50% de chances).

Par rapport à mai dernier, les différences les plus notables sont la baisse des anomalies dans les régions polaires et la survenue en juin de vagues de chaleur extrêmes dans certaines régions de l’hémisphère nord. Les Etats-Unis, l’ouest du Canada, l’Europe de l’Est et le nord de la Sibérie ont connu des anomalies positives importantes.

Une canicule exceptionnelle a notamment touché l’ouest canadien et le nord-ouest des Etats-Unis fin juin 2021. De nombreux records de chaleur ont été battus dans les grandes largeurs avec avec 49.6°C à Lytton (Colombie-Britannique, Canada) et 46,7°C à Portland (Oregon, USA).

Anomalies de température globale par rapport à la moyenne 1981-2010.

La température climatologique moyenne mondiale pour la période préindustrielle est supposée inférieure de 0,63°C à la moyenne de 1981-2010. C’est ce qui est suggéré dans le rapport du GIEC « Réchauffement de la planète de 1,5 ° C », qui estime à 0,63°C ( ± 0,06 ° C) la différence de température moyenne annuelle entre les périodes 1981-2010 et 1850-1900.

Le graphique ci-dessous présentent la température mensuelle par rapport à la période 1981-2010, la moyenne sur 12 mois par rapport à 1981-2010 et la moyenne sur 12 mois par rapport à la période préindustrielle (1850-1900). Sur les 12 derniers mois, la température globale atteint +0,47°C au-dessus de la période 1981-2010, soit +1,10°C au-dessus de la période 1850-1900.

Catégories :Climat

Tagué:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s