Climat

Canicule : des records absolus battus

Des records mensuels avaient été battus vendredi. Samedi 18 juin, ce sont des records absolus qui sont tombés.

La plume de chaleur favorisée par une dépression localisée au large du Portugal a entraîné une remontée d’air chaud depuis le Maroc en direction de l’Europe occidentale. Il ne s’agissait pas cette fois d’un blocage anticyclonique persitant, comme en 2003, mais d’un apport de chaleur depuis le sud. Un phénomène plus court mais qui aura été particulièrement intense.

L’indicateur thermique national a ainsi atteint la valeur la plus élevée jamais observée lors d’une mi-juin. Avec 27.4°C le 18 juin, jamais on avait vu un niveau aussi élevé aussi tôt dans l’année, d’après Météo France. Les journées les plus chaudes enregistrées en France demeurent le 5 août 2003 et le 25 juillet 2019, avec une température de 29.4 °C en moyenne sur la France. Ce niveau n’a pas été dépassé le 18 juin mais l’anomalie relevée par rapport à la moyenne journalière de la période 1981-2010 est légèrement plus élevée que lors des deux journées record avec +8.6°C au-dessus de la norme.

Samedi, des records absolus (tous mois confondus) ont été battus sur plusieurs stations. La température la plus élevée a été relevée à Pissos (Landes) avec 43,4°C. Le record était de 41,6°C… Un niveau atteint la veille.

Les températures les plus élevées jamais observées en France ont été relevées lors de la vague de chaleur du mois de juin 2019 avec notament 46°C à Vérargues (Hérault) et 45.9 °C à Gallargues-le-Montueux (Gard) le 28 juin 2019. Avant cela, le record était détenu par Conqueyrac (Gard) avec 44.1°C le 12 août 2003.

Pour les stations principales, c’est à Biarritz, avec 42.9°C, que la valeur la plus élevée a été enregistrée samedi 18 juin. Dans cette station ouverte en 1953, le record était de 40.6°C (04/08/2003). Biarritz a ainsi battu son record absolu de 2.3°C à la mi-juin, un mois avant le début de la période la plus propice aux canicules. Le record mensuel a été balayé de 3.7°C.

D’autres records absolus sont tombés samedi, d’après Météo France :

40.6°C à Rochefort Saint-Aignan (17) – précédent record 40.1°C le 04/08/2003

39.2°C à Tarbes (65) – précédent record le 13/08/2003

38.7°C à Ploermel (56) – ancien : 38.6 le 5 août 2003 (précision d’Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France)

De nouveaux records mensuels ont été établis :

41.9°C à Cazaux (33) – précédent record mensuel 40.2°C le 30/06/2015

40.5°C à Bordeaux (33) – précédent record mensuel 39.2°C le 26/06/2011

40.3°C à Dax (40) — précédent record mensuel 39.1°C le 21/06/2003

40.1°C à Angers (49) – précédent record mensuel 39.3°C le 29/06/2019

39.4°C à Pau (64) – précédent record mensuel 38.1°C le 29/06/1950

39.3°C à Agen (47) – précédent record mensuel 38.8°C le 29/06/1950

39.1°C à Nantes (44) – précédent record mensuel 38.6°C le 27/06/2019

39.0°C à Poitiers (86) – précédent record mensuel 38.3°C le 29/06/2019

39.0°C à Blois (41) – précédent record mensuel 38.1°C le 29/06/2019

37.9°C à Orléans (45) – précédent record mensuel 36.9°C le 29/06/2019

36.6°C à Besançon (25) – précédent record mensuel 35.8°C le 29/06/2019

De l’air plus frais est arrivé par l’ouest et la vigilance Rouge Canicule a été levée, ainsi que la vigilance Orange Canicule sur plusieurs départements. Les plus fortes chaleurs se décalent vers l’est du pays.

Catégories :Climat

41 réponses »

  1. Le Pérou connaît une intense vague de froid, précoce, avec une température record de -21 °C avant même d’entrer dans l’hiver, le 21 juin prochain.

    https://www.cnews.fr/monde/2022-06-18/climat-le-perou-frappe-par-sa-pire-vague-de-froid-depuis-un-demi-siecle-1231960

    Ne pas confondre météo et climat…d’autant plus que je rappelle que la température moyenne globale ne cesse de baisser depuis 2016
    http://serveurclimat33.free.fr

    J’aime

    • « la température moyenne globale ne cesse de baisser depuis 2016 »: non, elle ne cesse de grimper. Seulement, vous ne regardez que l’atmosphère, qui ne représente que 1% de l’inertie du système climatique (93% pour les océans, 6% pour les glaciers et les sols) et est le compartiment climatique le plus fluctuant. Ce qui vous fait croire à une « pause » à chaque fluctuation, comme les climatosceptiques le disaient déjà entre 1998 et 2013. La tendance, pourtant, ne souffre d’aucune ambigüité: le réchauffement ne s’arrête pas. Et avec des océans en constant réchauffement, il n’y a aucune chance que l’atmosphère cesse durablement de se réchauffer. Au prochain courant pacifique « el niño », l’atmosphère connaîtra fatalement des records de température mondiale.
      https://www.ncei.noaa.gov/sites/default/files/styles/max_1300x1300/public/Figure1a_separate_English.png?itok=CVhePPPc

      J’aime

  2. Ben voyons ….je note depuis 2016 les moyennes mensuelles ERA5 données par ce site et confirmées ailleurs.. Je constate en toute objectivité une baisse des températures au niveau mondial depuis cette date
    On peut le nier mais c’est un fait facilement vérifiable. je peux vous communiquer les données.

    je ne suis pas dans l’idéologie ou dans le dénis – J observe et je m’informe -je constate –
    Vous verrez bien ..le refroidissement a commencé .. il est temps que les vrais scientifiques aient enfin le droit à la parole. Je ne me base pas que sur ce relevé de température pour l affirmer evidement ..mais sur des études basées sur l analyse de fourrier .. Encore quelques années de patience . et ce délire idéologique cessera..

    J’aime

    • Alors parmi la grande panoplie ici, nous avons donc là, avec
      «mais sur des études basées sur l analyse de fourrier»
      et la précédente intervention enfin le tiercé gagnant avec les n°…
      5, 178 et 193

      Bravo au vainqueur.
      Vous avez gagné la liberté de décider qui sont les vrais et les faux scientifiques.
      Postulez, vite !

      «Encore quelques années de patience . et ce délire idéologique cessera..»
      Je suis on ne peut plus d’accord.

      J’aime

      • Les 7 mois les plus chauds de juin (y compris juin 2022, si on s’en tient à une projection basse des mesures d’ERA5) sont dans les 7 dernières années, juin 2022, devant être plus chaud que juin 2021.

        Sacré refroidissement ! :-))

        J’aime

        • C’est ce qu’on appelle la force de conviction, je suppose.
          En revanche, j’admet que les changements brutaux de températures sont aussi peu adéquats pour nos organismes.

          Pour l’antarctique, j’ai plus l’impression que ce sont encore des incursions d’eaux plus chaudes en surface qui sont responsable du ralentissement de la formation de la banquise ces derniers jours.

          J’aime

    • « Vous verrez bien ..le refroidissement a commencé .. »

      Désolé mais la mayonnaise ne prend pas tonton, va falloir revoir vos classiques si vous ne voulez pas rester ridicule trop longtemps, il est encore temps de vous ressaisir.

      J’aime

      • L’analyse de Fourier ne permet pas de faire des prédictions, sauf lorsqu’un motif se répète suffisamment de fois et avec une corrélation assez bonne pour qu’on puisse avoir confiance en sa répétition future. Ce qui n’est absolument pas le cas avec la température mondiale. On peut très bien faire d’excellentes approximation de Fourier de l’évolution de la température passée, qui se prolongent dans le futur par un refroidissement, une stagnation ou un réchauffement. Autrement dit, ça ne montre rien du tout. D’ailleurs, ceux qui se sont essayés à cette boule de cristal se sont lamentablement trompés. Ils anticipaient une baisse de la température dès les années 2000, qui n’a pas eu lieu. Alors, ils ont corrigé leur modèle pour ne pas passer pour des idiots, mais ils n’avaient pas prévu la hausse mondiale des températures post 2015 (cf. https://www.youtube.com/watch?v=XGq4WRTLfvc&t=1392s ). Vous n’avez toujours pas compris la leçon, alors on attendra deux ou trois ans de plus que la réalité vienne encore vous ridiculiser. Sauf qu’on n’a plus le temps de s’amuser avec vos conneries, là. La situation est déjà grave et c’est tout de suite qu’il faut engager la transition énergétique, pas dans 10 ans.

        J’aime

    • Pour information, ce site donne les moyennes annuelles d’ERA5 depuis 1979 dans la rubrique températures mondiales. Prendre une année record dûe a un événement El Nino exceptionnel pour commencer une série est particulièrement malhonnête. Par ailleurs, les cartes montrent bien que, dans un contexte global de hausse des températures, il peut exister des territoires qui refroidissent légèrement. Un peu comme dans une classe où la moyenne de classe passe de 10 à 12, certains élèves ont vu, eux, leur moyenne baisser.

      Cela relève du bon sens.

      J’aime

  3. Bon ! Soyons clair aujourd’hui ! Il faut comprendre qu’un climat chaud sur la planète a le grand désavantage de faire fondre un cornet de crème glacé au soleil dans toutes les parties du monde. Pourtant où je vis, mon cornet de crème glacé ne fond pas. Donc j’en conclu scientifiquement parlant, moi qui suis un gourou du climat que le climat terrestre ne se réchauffe pas.

    J’aime

    • Les Indiens et Pakistanais qui ont connu en mai (en MAI !) des températures de 50 degrés (https://tinyurl.com/4y5khwnu) aimeraient bien avoir la marque de votre cornet de crème glacée afin de faire une commande groupée.

      Je ne sais pas si vous êtes un gourou de quoi que ce soit mais faudra réviser votre conjugaison du verbe conclure ; un Bescherelle est à votre disposition à l’accueil.

      J’aime

  4. J’aborde un sujet différent, mais il va falloir garder un oeil sur la banquise arctique ces prochaines semaines. La fonte est rapide actuellement et la température est au-dessus du point de congélation de l’eau de mer (-1,9°C) sur la quasi totalité du bassin, y compris les zones habituellement plus froides au large des côtes du Groenland et de l’archipel canadien. Il est bien sûr trop tôt pour savoir ce que sera le minimum d’extension en septembre, mais il faut souhaiter que la situation météo évolue ces prochaines semaines. Sinon, on atteindra un minimum record.

    J’aime

    • La banquise arctique fond bien plus vite que la normale, c’est vrai, mais curieusement, la banquise antarctique ne se reconstitue que très difficilement. Pourtant, on a longtemps eu une alternance entre les deux hémisphères, la banquise de l’un compensant celle de l’autre.

      J’aime

      • Oui c’est vrai! La superficie de la banquise antarctique s’est vraiment écartée de la variabilité naturelle ces derniers jours, elle est même 450 000 km2 sous le précédent record au 25 juin (l’équivalent de la superficie de la Suède).

        J’aime

  5. Bonjour Messieurs, c’est tonton .. le vrai !

    Pour info, la galéjade du 19 juin sur la crème glacée n’est pas de moi mais d’un usurpateur plaisantin… passons..

    Je réponds à Maignal sur l’analyse de Fourier.

    L’étude publiée dans une revue à comité de lecture porte sur plusieurs centaines d années

    Un des auteurs est Pr Carl-Otto Weiss, consultant à l’Institut européen pour le climat et l’énergie, ancien président de l’Agence nationale de météorologie d’Allemagne.

    Je pense qu’il maitrise l’analyse de Fourier mais si vous avez des conseils à prodiguer n’hésitez pas.

    ..et d’en conclure que les changements climatiques sont dus à des cycles naturels, rien à voir avec le CO2

    Cliquer pour accéder à cp-9-447-2013.pdf

    J’aime

    • Soit vous avez mal lu mon com’, soit vous avez mal lu l’étude, soit les deux. Recommençons:

      -l’analyse de Fourier ne peut avoir aucune valeur prédictive si le motif qu’elle isole n’est pas reproduit plusieurs fois avec une corrélation assez bonne pour qu’on ait confiance statistiquement dans sa répétition future. Dans l’étude que vous me soumettez, le cycle le plus long (235 ans) et le plus significatif en amplitude est aussi long que la période de données! (fig. 4). Vouloir prédire quoi que ce soit avec ça est une escroquerie. C’est un peu comme si vous essayiez de prédire les scores des prochains matches de rugby d’une équipe donnée en approximant mathématiquement ce qu’elle a fait par le passé. C’est juste n’importe quoi.

      -le modèle issu de cette étude prédit une forte baisse durable de la température atmosphérique à partir de l’an 2000 (fig. 6). Vous la voyez où, la baisse? Même les organismes de mesure les plus « optimistes » montrent une tendance à la hausse ces 20 dernières années.

      J’aime

      • Ne vous fatiguez pas @Maignial. Vous êtes dans la rationnalité, dans les sciences, et votre interlocuteur est dans la croyance. Si vous ne l’avez déjà fait, lisez « Dialogue sur les deux grands systèmes du monde  » de Galilée. Oeuvre pédagogique par excellence qui montre que celui qui ne veut voir masque son regard à toute démonstration.

        En résumé : on ne convainc pas par la raison une personne qui oeuvre par la foi.

        J’aime

  6. Bien sur qu’il ya corrélation entre le modèle et les mesures (figure 6) ce qui n’est jamais le cas des modèles du GIEC qui surchauffent à tous crins .. et épargnez moi les ridicules liens du « Reveilleur » d’un niveau pitoyable…

    Votre obscurantisme touche à sa fin ..encore quelques années.

    Sur ce point nous sommes en harmonie..

    http://serveurclimat33.free.fr

    J’aime

    • Le Réveilleur réfléchit, lui. Il ne va pas bêtement soutenir un « modèle » (qui n’est pas un modèle mais juste une approximation mathématique) qui prévoit une forte baisse là où on a finalement observé l’inverse. Mais à ce niveau de déni, je ne peux pas grand-chose. Continuez à troller tant que Johan Lorck le permettra.

      J’aime

  7. J ‘ajouterai, histoire de vous énerver un peu plus, que l’on ressort les centrales à charbon ..

    Bonne nouvelle ça va nourrir les plantes .Elles aiment le CO2.

    J’aime

    • Argument 43.
      Vous connaissez très mal les plantes et de leur environnement réel sur cette planète pour sortir toujours la même ânerie. La littérature scientifique ne manque pas pour démolir ce raccourcis d’école primaire.
      Vous auriez eu une once de curiosité, vous aurez parcouru la liste des principaux pseudo-argument, mais vous semblez en être dépourvu. Vous tapez puis vous zappez, comme l’ont fait tous vos prédécesseurs.

      J’aime

      • On croirait retrouver un climato-sceptique d’il y a quelques années qui brassait l’air avec son sabre japonais tout comme d’autres essaient de faire monter la mayonnaise. Ce même climato-sceptique nous avait d’ailleurs assuré d’un fort refroidissement dès le début des années 2020.

        J’aime

        • Oui. Prédire un refroidissement ne mange pas plus de pain que d’affirmer la pluie après le beau temps… ou l’inverse. Même si l’on ne retrouve pas tout à fait l’état initial.
          Reste a deviner quel va être le prochain sujet de cette «ToDo list» pour troll physicien aux pouces verts (le verdissement étant un peu en contradiction avec un refroidissement, d’ailleurs il ralentit mais il ne semble pas au courant). 🙂

          J’aime

  8. Bon ! Vous me prenez pour un climato-sceptique ?? A vrai dire, je ne connais rien en climatologie. C’est pourquoi je répète continuellement les même stupidités sur tous les blogs où je laisse ma marque et sous divers pseudos. Cela me distrait d’agir ainsi car j’ai une vie bien plate. Ma femme a demandé le divorce dernièrement. Puis, mon employeur m’a licencié car je buvais de l’alcool sur les heures de travail. Puis, je suis un joueur compulsif au casino et je suis extrêmement endetté.

    J’aime

    • On comprend que cette intervention est censée mettre en doute le réchauffement, mais c’est raté bien comme il faut: +0,06°C, c’est par rapport à la moyenne de ces 30 dernières années, elle même bien plus haute que la moyenne de la fin du XXème siècle. Il suffit de regarder la moyenne glissante sur 13 mois (la courbe en rouge) pour voir que la température mondiale grimpe, même selon UAH. Il faudrait vraiment être demeuré pour le nier, non?

      J’aime

      • Le monsieur (probablement le tonton mayo) qui focalise sur les strass-paillettes commence sa vie en 2016 et vous lui parlez de 30 ans en arrière voire plus… laissez-lui le temps d’ingurgiter son amnésie à ce gâteux.

        J’aime

  9. maigmial comprends « que c’est censé mettre en doute le réchauffement » . Et bien non. Je n’ai rien dit de tel. En fait Maigmial a mal interprété mon propos et sur la foi de sa mauvaise interprétation nous fait une leçon.
    Par contre , je pense que beaucoup sur ce site sont dans la surinterprétation d’évènements METEOROLOGIQUES locaux qui faussent complètement leurs analyses globales.
    Canicule locale ou pas , ce que je constate c’est un éloignement de plus en plus frappant du record de t° annuel de 2016 . par contre maigmial continue de voir un accroissement des t° . Je sais pas comment il fait. 2022 sera donc plus chaude que 2016 ?

    J’aime

    • Dans un monde où vagues de chaleur et de froid seraient à l’équilibre, ce serait en effet désinformer que d’insister sur un aspect seulement. Mais quand les vagues de chaleur et les records surpassent très largement les événements de froid extrême, qui existent évidemmment toujours, c’est une information pertinente qui illustre une tendance globale.

      J’aime

      • Bonjour JL , je suis en accord avec votre réponse théorique. Dans la pratique vous ne relayez pas de la même façon les vagues ou les records de froid et de chaleur. Par exemple , en avril 2022 de nombreux records de froid ont été battus mais je n’ai rien vu la dessus . Il y a bien 2 poids 2 mesures.
        En occultant le parti pris évident de votre site , il s’agit toutefois d’un bon site.

        J’aime

        • 13 records dans des départements différents pour juin sur une moyenne mensuelle en France. Qu’avez-vous comme records de froid pour avril 2022 ? La nuit du 4 avril ?

          J’aime

        • Il y a bel et bien eu une anomalie froide en avril. C’est un bon exemple de ce qui est en train de se passer. Il y a toujours, et il y aura sans doute encore pour de nombreuses années des vagues de froid susceptibles d’atteindre des niveaux record localement. Il suffit de se rappeler les deux hivers post 2010. Mais si vous regardez la moyenne sur avril, l’anomalie est positive sur l’ensemble du mois.
          Il y a certes eu une anomalie très négative (de l’ordre de -6°C au plus fort, sur une journée) mais relativement brève. C’est à peu près tout en 2022. Côté anomalies positives, on a eu des journées à +7 en février, du +6.5 en mai et du +8.8 en juin. On peut faire le même constat sur l’ensemble de la planète.
          Récemment, on a eu des anomalies positives très élevées en Europe de l’est, en Ouzbekistan, en Iraq, au Japon surtout. Les anomalies froides sont moins nombreuses et moins marquées.

          J’aime

    • On ne balance pas un liens vers des relevés d’UAH sans prendre en compte certains points et sans arrière pensée.

      Argument 196 du site Sks, le monsieur ne veux toujours pas s’instruire mais pense pouvoir le faire à partir de ses petites convictions personelles face au prêt-à-penser giecien.

      Quant au mélange des genres, évitez simplement les incantations embrouillatoires de votre style moisi «Pendant que certain font des focus sur des vagues de chaleurs pour en déduire des scenarios hollywoodiens et réclamer des fonds pour modifier le climat» … paille-poutre toussakoua. En ce qui me concerne, et je ne pense pas être le seul passant ici – ne vous sous-estimez pas, je n’ai aucune relation de près ou de loins avec les gus du monde hyper-médiatique.

      J’aime

    • Je crois que n’importe quel imbécile comprend, en regardant l’évolution de la température globale, qu’il existe des fluctuations annuelles et que ce n’est pas à une échelle de 5 ans qu’on peut saisir la tendance.

      Si nous avions eu cette conversation en 1985, vous m’auriez dit qu’on constate un éloignement de plus en plus frappant du record de température annuel de 1980. Mais après 1985, le record de chaleur est à nouveau tombé.

      Quelques années plus tard, vous m’auriez dit qu’on constate un éloignement de plus en plus frappant du record de température annuel de 1988. Mais en 1997, le record de chaleur est à nouveau tombé.

      Plus tard encore, vous m’auriez dit qu’on constate un éloignement de plus en plus frappant du record de température annuel de 1998. Mais en 2016, le record de chaleur est à nouveau tombé.

      Aujourd’hui, vous me dites qu’on constate un éloignement de plus en plus frappant du record de température annuel de 2016. Je trouve que vous êtes un peu long à la comprenette. Le record sera à nouveau battu au prochain « el niño » modéré, c’est à dire très probablement dans les 5 années qui viennent. Aurez-vous alors enfin compris la leçon?

      J’aime

      • En choisissant bien ses repères, on doit même pouvoir obtenir des lignes bleues en baisse. Et si on les mets bout-à-bout, on doit pouvoir démontrer qu’on a perdu au moins 5 degrés depuis 1970. Bref, on est en pleine ère glaciaire. :-))

        J’aime

  10. Bonjour,

    je crois que Monsieur MAIGNAL essaie de nous expliquer que l’évolution de température correspond a des cycles qui ne sont pas corrélés au CO2..

    Merci pour cette démonstration

    J’aime

    • Moi je suis sûr que Maignial explique qu’en dehors de la variation naturelle (cycles ou évènements ponctuels naturels), le conducteur principal de la hausse contemporaine sur le long terme est gouverné par les GES dits anthropiques, comme écrit sur cette page.
      Et je suis sûr que vous êtes infoutu d’expliquer ça autrement qu’avec des hypothèses abstraites, sinon absconses, piochée dans le fossé, que vous êtes aussi infoutu d’en expliquer leurs origines et encore plus infoutu d’en apporter la preuve scientifique ou une réelle observation «sensible».
      Voilà voila. Mais c’est rigolos de vous voir se tortiller subrepticement sur le tas pseudo-sceptique pour gueuler à la face des autres, limite lobotomisés voire incultes, qu’ils sont tous dans l’erreur. Hydratez-vous bien, ça semble devenir la norme.

      J’aime

  11. Expliquer l’évidence est assez facile. Par contre , vous faire comprendre est un challenge beaucoup plus ambitieux.

    Remarquez que je n’ai pas besoin de vous insulter.. vous vous ridiculisez très bien vous même ..

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s