Climat

Accélération du réchauffement à la surface des mers

Nouveau record à la surface des mers du globe en septembre : d’après les données du Met Office, l’anomalie a atteint +0,72°C par rapport à la période 1961-1990. L’écart à la moyenne a encore augmenté par rapport au mois d’août, qui était pourtant le plus chaud depuis le début des mesures en 1850.

En septembre 2014, la température de surface de la mer avait atteint une anomalie de +0,57°C, une très forte élévation par rapport au précédent pic enregistré en 2003 (+0,46°C). C’était déjà beaucoup mais septembre 2015 a fait encore plus fort avec une anomalie sans précédent, tous mois confondus.

Anomalies de température à la surface des mers en septembre (base 1961-1990). Source : HadSST3 - Met Office

Anomalies de température à la surface des mers en septembre (base 1961-1990). Source : HadSST3 – Met Office

Le niveau atteint en 1997, une année marquée par un phénomène El Niño exceptionnel, est largement dépassé. Si la variabilité naturelle a pu être avancée comme explication en 1997, on ne voit pas quel argument pourrait être employé pour expliquer la hausse constatée en septembre 2015. A la surface des mers de l’hémisphère nord, l’anomalie atteint même +0,97°C, soit 2,5 fois l’écart à la moyenne enregistré en 1997 (+0,39°C).

On ne s’étonnera donc pas de voir que la température sur janvier-septembre 2015 est la plus élevée des annales.  Avec +0,55°C sur les 9 premiers mois et des températures de plus en plus impressionnantes, le nouveau record établi en 2014 ne durera pas longtemps, c’est désormais une certitude.

Anomalies de température annuelle à la surface des mers (écart à la moyenne 1961-1990). Source : HadSST3 - Met Office

Anomalies de température annuelle à la surface des mers (écart à la moyenne 1961-1990). Source : HadSST3 – Met Office

A la faveur des températures de surface de la mer élevées, c’est la planète entière qui se réchauffe. Pour mesurer la température à la surface du globe, les principales agences dédiées à l’étude du climat utilisent en effet les données relevées au-dessus des terres et des mers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s