Climat

Température mondiale : +0,78°C en juillet 2018, selon la NASA

Le mois de juillet 2018 a été le troisième plus chaud depuis le début des relevés de la NASA en 1880.  

Avec +0,78°C au-dessus de la moyenne 1951-1980, l’anomalie relevée en juillet 2018 augmente très légèrement par rapport à juin (+0,76°C). Les quatre mois de juillet les plus chauds depuis 1880 ont été observés ces quatre dernières années.

Ecart à la moyenne 1951-1980. D’après les chiffres de la NASA.

Pour le mois de juillet, sur les 20 dernières années (depuis 1998), la tendance est de +0,17°C/décennie. Sur les 100 dernières années, le réchauffement est de +0,09°C/décennie. On peut voir ci-dessous une tendance de long terme au réchauffement avec un lissage sur 10 ans (courbe rouge) :

Anomalies par rapport à 1951-1980. Source : NASA GISS.

2018 toujours derrière le trio 2015-2016-2017

Pour l’année en cours (janvier-juillet), 2018 est à +0,82°C. Le trio record 2015-2016-2017 est encore devant à la faveur de conditions qui furent plus chaudes dans le Pacifique.

Ecart à la moyenne 1951-1980. D’après les chiffres de la NASA.

On peut le voir ci-dessous avec l’ONI index sur janvier-juillet (moyenne des anomalies SST ERSST.v5 dans la région Niño 3.4). Rappelons que la température dans la région Niño 3.4 a un impact important sur la température mondiale à court terme :

Année ONI index de janvier à juillet
2015 +0.84
2016 +1.08
2017 +0.22
2018 -0.36

Les températures de surface de la mer sont cependant en train de remonter dans l’océan Pacifique central et oriental, qui se trouve dans une configuration ENSO-neutre désormais (+0,25 en juillet dans la région Niño 3.4).

Pour la fin d’année, les modèles tablent sur un petit El Niño avec une prévision de +0,8°C dans la région Nino 3.4 en octobre-novembre-décembre. Le pic serait atteint qu’en 2019 avec une moyenne de +0,9 sur février-mars-avril.

Les anomalies régionales

Le mois de juillet est à nouveau marqué par des anomalies fortement positives en Europe. Plutôt chaud également en Amérique du Nord et dans l’hémisphère sud en général.

Des vagues de chaleur ont été observées en juillet dans de nombreuses régions du globe : Europe, Moyen-Orient, Afrique du Nord, Japon, ouest des Etats-Unis. La chaleur extrême a favorisé des feux de forêt importants en Californie, en Grèce et en Suède.

L’extrême nord arctique est assez froid, ce qui est assez inhabituel, tandis l’Antarctique affiche encore des températures plus élevées que la moyenne.

Anomalies de température pour le mois de juillet 2018. Source : NASA GISS.

+0,97°C au-dessus de la période préindustrielle

Les chiffres publiés par la NASA sont relatifs à la période 1951-1980 mais on peut aussi calculer les anomalies par rapport aux données les plus lointaines, à savoir la période 1880-1899, que l’on peut considérer comme représentative de l’ère préindustrielle, où au moins comme une période où les émissions de gaz à effet de serre anthropiques n’avaient pas encore profondément modifié le climat. Cela permet de comparer la situation actuelle aux objectifs que sont fixés les Etats pour contenir le réchauffement climatique en-dessous du niveau considéré comme dangereux. Par rapport à la période 1880-1899, l’anomalie a été de +0,97°C en juillet 2018. Lors de la COP21 de Paris, un accord a été obtenu pour contenir le réchauffement sous les 2°C, voire 1,5°C si possible. Ce dernier niveau avait été dépassé en février 2016 avec +1,6°C.

Publicités

21 réponses »

  1. Il semble que 2015, 2016, 2017 et 2018 fassent partie des quatre années les plus chaudes depuis que l’homme à la capacité d’évaluer la température de la biosphère. Certes, le point de vue de chacun est différent selon le futur qu’il recherche. Il n’en demeure pas moins que sur la Terre, il fait chaud! De plus en plus chaud. Que sera la Terre pour nos enfants? Le déni est une forme de perception. L’action en est une autre.

    • « Je ne doute pas qu’une tendance actuelle au réchauffement climatique. Je ne suis pas sur qu’il soit adapté de dire que le réchauffement climatique est un problème qu’il faut combattre. Supposer que c’est un problème, c’est supposer que le climat de la terre actuellement est le climat optimal, le meilleur climat que nous puissions avoir ou ayons jamais eu, et que nous devons prendre des mesures pour qu’il ne change plus.« Tout d’abord, je ne pense pas que l’homme puisse garder le climat inchangé, comme l’illustrent l’histoire de millions d’années. Ensuite, je me demande quels êtres humains – où et quand – devraient avoir le privilège de décider que le climat particulier que nous avons ici à l’heure actuelle est le meilleur pour tous les autres êtres humains. Je considère que c’est une position assez arrogante. »

      • Pour ma part, je considère que lutter contre le réchauffement climatique est une vision stimulante, enrichissante (sous toutes formes de sens) et économique.

        Quelques pratiques personnelles:

        – Déplacements : j’ habite en campagne profonde. Courses à vélo, aller au travail à vélo lorsque le temps le permet, anticiper afin de regrouper les déplacements, avoir des amis proches.

        – Consommation: produire localement,
        consommer localement (marchés, fermes …), sensibiliser les agriculteurs à la recherche du profit plus que du rendement. Ne pas avoir peur de médiatiser et communiquer localement les incohérences des grandes surfaces locales. Rejeter les sacs porteurs d’ étiquettes.

        – Se chauffer : Isoler, adapter la température à ses besoins par perception et discernement sans système électronique, se soucier de l’origine de l’énergie consommer, et l’intégrer dans une vision globale.

        En résumé: utiliser les petites cellules grises (dixit Hercule Poirot) dont nous sommes pourvus afin d’utiliser notre temps à réfléchir plutôt qu’à obéir.

        Vaste et ambitieux programme.

  2. Bonjour,
    je crois que la position arrogante est de dire d’une manière ou d’une autre que notre conception industrielle et technique de la vie en application depuis longtemps n’a aucun effet sur le climat ce qui est faux.

    Nos modes de vie ont des impacts négatifs sur le climat car ces impacts remettent en causse notre survie c’est la réalité c’est la vérité.

    Écoutez vos cœurs et chacun de nous nettoyons et rectifions ce qui doit l’être dans nos modes de vie et dans notre société actuelle pour vivre ici et non pas survivre comme nous le faisons pour le moment.

    Merci

  3. Tel qu’ août est parti, il devrait se situer entre la 3ème et la 5ème position des mois d’août les plus chauds, ceux-ci étant ceux des 5 dernières années. (2014-2018)

    • Parmantier:
      Et bien non. Votre prédiction ne s’est pas révélée juste.
      Je ne reviens pas là-dessus pour l’erreur ( on s’en fout ) mais pour remettre les choses dans une globalité. J’en tire plusieurs conclusions:
      – Les prédictions sur le catastrophisme climatique anthropique ne sont pas souvent justes voir jamais.
      – Que les gens qui ne veulent plus admettre depuis 1880 le rôle du soleil dans le climat prédisent ( de façon très péremptoire ) beaucoup de choses qui n’arrivent jamais.

      • Phil,

        Devrait : conditionnel et non une prédiction.
        entre la 3ème et la 5ème : en réalité, en 6ème position à 0,003°C près (+ 0,367 contre + 0,370). Vous êtes donc particulièrement gonflé de réagir sur ces chiffres.

        Vous ne semblez pas faire la différence entre une prévision, c’est-à-dire un propos concernant le futur et disposant d’une incertitude quantifiée, et une prédiction qui relève de la voyance ou de la croyance.

        Concernant le soleil, je crois que Maignal et d’autres ont largement montré que l’influence solaire sur une période de moins d’un siècle était mineure et que parfois, la tendance allait contre vos affirmations.

  4. Anonyme :
    Pour l’aspect vocabulaire : une prédiction ( je maintiens ce thermes car c’est celui qui convient le mieux dans ce cas . A partir du moment ou l’on balaye d’un revers de main et de façon hautaine et péremptoires les avis divergents , nous ne sommes plus dans la prévision mais bien dans la prédiction ) ( bien que Parmentier ne soit pas le pire , loin de la . Je lui reconnais d’ailleurs beaucoup d’intelligences comme à d’autres ) .
    Revenons à nos moutons : 6e position , c’est un fait . Cela vous déçois certainement mais c’est une réalité. Pas la peine d’essayer de l’arranger à votre sauce , Si le record de 2016 avait été battu par 0,0000003 ° C vous en auriez fait les gros titres : mois le plus chaud etc etc etc . Donc les chiffres sont la , ils vous donnent tord , revoyez donc votre théorie.
    Concernant le soleil ,Il y a une preuve de son affluence : le climat passé et actuel. Les autres théories sont donc pour le moment que des hypothèses ( que je respecte et que je veux bien étudier ) .
    Quand on émet que des hypothèses contraire à une réalité prouvée , il faudrait faire preuve de beaucoup plus de prudence.

    • 6e depuis 1948, ça reste très chaud sur une archives de 70 ans. Surtout avec les 8 derniers mois d’août dans le top 10 depuis 1948 et un tendance de +0,24°C par décennie depuis 1988.
      L’activité solaire ne peut expliquer ces chiffres, d’après les scientifiques, dans leur écrasante majorité. Contrairement à vos théories, elles ne viennent pas des lecteurs de ce blog ou de son auteur mais des scientifiques. Adressez vous à la Nasa et autres organismes si vous avez des découvertes éclairantes pour expliquer l’évolution des températures. Mais préparez vos arguments car  » vous oubliez le soleil » ou « 6e mois le plus chaud, c’est un refroidissement » me paraissent légers.

      • « des découvertes éclairantes pour expliquer l’évolution des températures »
        Ce qui signifierai que le climat a une très grande sensibilité sur un phénomène inédit passé inaperçu depuis des décennies à toute instrumentation ? C’fou !

    • Anonyme et Parmantier, c’était ponctuellement la même personne et vous l’aurez compris. Toutefois, je sens me monter la moutarde au nez. Si vous maintenez vos « thermes », vous risquez de vous prendre une douche froide.

      Vous affirmez: « Si le record de 2016 avait été battu par 0,0000003 ° C vous en auriez fait les gros titres « .

      Sur quoi vous basez vous pour affirmer cela! Citez deux commentaires de ce blog, même s’ ils ne me sont pas attribués, qui confirment votre affirmation. Pour simplifier, citez un commentaire de ce blog qui mettent en sur-valeur un événement presque anodin afin de le présenter comme une vérité flagrante.

      Vos commentaires sont souvent incantatoires et éléments de procès d’intention. Que cherchez-vous à la fin?

      • Encore plus méprisant, je vous dirais que les arguments utilisés pour dire que certains ont tort sont plutôt tordus. Cessez de vous parer du manteau du tailleur de vérité. J’espère que cela mettra un terme à vos propos prédictifs (Action d’annoncer à l’avance un événement par inspiration surnaturelle, par voyance ou prémonition) afin de de vous orienter vers de raisonnables prévisions.

        • Il est surtout sidérant que cet être se soit gonflé comme il a été dit sur une position annoncées (et « d’emphaser » en contrepartie comme ça l’arrange) mais dès qu’il lui est demandé quelques explications un peu plus poussées sans demander une fine expertise, la baudruche a comme une sévère fuite.
          Mais je dois comprendre autre chose apparemment. Et donc j’ai laissé tomber : qu’il feint de jouer l’abruti ou pas son but est clairement de troller. Pas de s’expliquer ni d’enseigner.

  5. Ghtuz et johan ;
    En relisant vos 2 réponses , vous comprendrez pourquoi je dis : » l’on balaye d’un revers de main et de façon hautaine et péremptoires les avis divergents  » .
    Le soleil a fait le climat et ses changements au fil du temps. Les grandes découvertes éclairantes viennent des alarmistes du réchauffement climatique anthropique. A eux donc de prouver par l’expérience le bien fondé de leurs théories . Malheureusement , le climat par les t° actuelles en période ENSO neutre , ne semble pas leurs donner raison. Au vu des réponses ,cela semble les rendre nerveux.

    • 0,24°C par décennie en août depuis 1988 c’est de l’observation, pas de la théorie. En revanche, vos affirmations sur le rôle du soleil ces dernières années ne s’appuient sur aucun fait.
      Enso neutre ? Les températures depuis janvier sont très élevées compte tenu des températures dans le Pacifique et contrairement à ce que vous affirmez, cela confirme le rôle des GES.

  6. il fait froid mais à cause des GES il fait moins froid qu’il ne devrait.

    J’en ai une autre très répandue dans les médias :

    Il fait froid c’est à cause du dérèglement climatique du au réchauffement climatique.

    Attendons la suite , j’ai hâte de voir comment vous continuerez à justifier des théories et des prédictions bien loin de la réalité .

    Quand à Ghutz , la tolérance et la politesse , vous qui parlez d’enseigner , ne semble pas avoir été dans votre cursus scolaire ( aussi long soit il) .

    Je répète : « Les grandes découvertes » éclairantes  » viennent des alarmistes du réchauffement climatique anthropique. A eux donc de prouver par l’expérience le bien fondé de leurs théories  » Ce qui n’est pas le cas . Tout reste de simples scenarios non vérifiés et pour l’instant erronés.

  7. Johan :  » Enso neutre ? Les températures depuis janvier sont très élevées compte tenu des températures dans le Pacifique »

    Vous avez tord , la preuve :

    NWS/NCEP/CLIMATE PREDICTION CENTER
    et l’International Research Institute for Climate and Society
    9 août 2018

    Statut alerte système ENSO : El Niño Watch

    Synopsis : Il y a environ 60 % de chance d’El Niño à l’automne de l’hémisphère Nord 2018 (septembre-novembre), passant à environ 70 % au cours de l’hiver 2018-19.

    ENSO neutres ont continué au mois de juillet, comme il est indiqué par des températures de surface de mer près de la moyenne (TSM) à travers le Pacifique équatorial central et oriental à la fin du mois [Fig. 1]. Les derniers indices de Niño hebdomadaires étaient 0,0 ° C pour l’index de Niño-3, + 0,1 ° C pour le Niño-3.4 et Niño1 + 2 indices, et + 0,4 ° C pour l’index de Niño-4 [figure 2]. Résultats positifs des anomalies de température souterraine (moyennées sur 180°-100 ° W) a poursuivi au cours du dernier mois [Fig. 3]et le volume de chaleur anormale étendu à la surface dans la partie orientale du bassin [Fig. 4]. Convection demeure supprimée près de la ligne de Date et de l’Indonésie occidentale [figure 5].

    • Je ne vous dis pas qu’il n’y a pas d’Enso neutre actuellement. Cela montre que vous ne lisez pas mes articles, puisque je le précise à chaque fois. Et El Nino est effectivement annoncé. Encore une fois, c’est écrit dans les articles, si vous prenez la peine de les lire.
      Bref, ce que je vous dis, c’est qu’avec le niveau de SST en vigueur dans le Pacifique (La Nina en début d’année, neutres par la suite), la température globale est élevée. Sans réchauffement climatique, on n’aurait pas eu la 6e anomalie au mois d’août avec un pareil début d’année. Même si les conditions sont revenues à neutre, cela ne devrait pas suffire. Ce que vous ne comprenez pas c’est qu’une anomalie, même si elle n’est qu’au 6e rang, peut être tout aussi révélatrice du changement climatique qu’un record de chaleur avec des conditions plus chaudes dans le Pacifique.

  8. Johan : Je ne vous dis pas qu’il n’y a pas d’Enso neutre actuellement. Cela montre que vous ne lisez pas mes articles, puisque je le précise à chaque fois. Et El Nino est effectivement annoncé. Encore une fois, c’est écrit dans les articles, si vous prenez la peine de les lire.

    Oui je prends la peine de les lire et ils sont très intéressants ( malgré une orientation évidente) . Concernant ENSO neutre , votre position est elle si claire que ça ?

    Johan : Enso neutre ? Les températures depuis janvier sont très élevées compte tenu des températures dans le Pacifique .

    • Les conditions sont passées de La Nina en début d’année (-0,9 dans la région Nino 3.4 en février) à Neutre actuellement (+0,3 en août). Et il y a 70% de chances pour un El Nino cet hiver 2018/19.
      Pour en revenir à notre évaluation des températures actuelles :
      Je vous répète que jamais, depuis le début des archives climatiques, l’anomalie globale n’a a été aussi élevée avec un ONI index (SST dans la région Nino 3.4) négatif sur janvier-août. Pour s’en rendre compte, j’ai mis ci-dessous le top 10 des températures globales sur janvier-août avec en rouge les périodes où l’ONI est positif sur janvier-août et en bleu les périodes où l’ONI est négatif sur janvier-août. L’ONI index est en moyenne de -0,3 depuis début 2018. Donc évidemment, 2018 est moins chaude que 2016 mais les conditions dans le Pacifique n’ont rien à voir. Si on compare 2018 avec des années similaires, l’année en cours se place en 1ère position.

  9. Johan , il y a une chose que l’on ne peut vous enlever c’est la qualité de votre travail de fond . ( malgré nos divergences) .

    Nos analyses sur ce tableau ( il est très bien fait ) sont un peu différentes :
    2016 et 2017 étant 2 années très chaudes il est logique de tenir compte d’une inertie du système pour 2018 .

    On peut donc considérer que l’hypothèse solaire est valable au vu des conditions précédentes.
    On peut aussi considérer que l’hypothèse des GES est toujours valable également.

    C’est cela qui est difficile pour le climat : il y a souvent plusieurs conclusions possibles qui sont toujours très difficiles à démontrer de part la complexité des différents facteurs . On peut avoir dans ce domaine des convictions mais des certitudes à 100 % non. Il est donc important de respecter ( n’est ce pas Mr Guthz ) les opinions divergentes et d’y réfléchir ( d’ailleurs c’est pourquoi je lis vos articles ) .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s