Climat

Record de chaleur pour l’Australie en 2019

L’Australie vient de connaître un mois de décembre record qui ponctue l’année la plus chaude observée au niveau national depuis le début des archives.

D’après le Bureau of Meteorology australien (BOM), la température annuelle moyenne a atteint en Australie un niveau record depuis le début des relevés en 1910. Avec +1,52°C au-dessus de la moyenne 1960-1990, l’année 2019 devance le précédent maximum observé en 2013 avec +1,33°C.

Top 10 Australie 2019

Top 10 des années les plus chaudes en Australie : anomalies par rapport à la période 1960-1990. Source : BOM.

La température annuelle sur 2019 s’élève à 23,3°C, sachant que la moyenne a été de 21,8°C sur la période 1960-1990. En 1910, première année des archives, la température fut seulement de 21,3°C, soit deux degrés de moins qu’en 2019.

tmean.aus.0112.18575

Anomalies annuelles de température en Australie. Source : BOM.

En cette fin 2019, l’Australie est en train de vivre l’une de ses pires saisons sur le front des incendies et l’été ne fait que commencer. Si les incendies sont fréquents en Australie, les températures record, une sécheresse prolongée et les vents ont créé cette fin d’année des conditions propices à des incendies destructeurs.

Ces incendies sont survenus plus tôt et avec plus d’intensité que d’habitude en raison du réchauffement climatique et d’une sécheresse prolongée.

En plus du réchauffement lié à l’effet de serre, le principal moteur climatique derrière la chaleur a été un dipôle de l’océan Indien (IOD) positif. Les eaux chaudes provoquent des pluies plus élevées que la moyenne dans la région ouest de l’océan Indien, et à l’inverse des conditions plus sèches en Australie.

En conséquence, une vague de chaleur inédite touche l’Australie depuis le mois de décembre. La température a atteint sur une journée 40,9°C le 17 décembre, battant le précédent record de 40,3°C établi en janvier 2013, d’après le Bureau de météorologie australien. Le 18 décembre, la moyenne des maximales sur la journée a encore grimpé à 41,9°C, améliorant le nouveau record d’un degré.

Sur le mois de décembre 2019, l’anomalie de température moyenne a été de +3,21°C, nettement au-dessus du précédent pic enregistré en décembre 2018 avec +2,13°C. Et il faut dire que la fin d’année 2018 avait déjà été particulièrement torride puisqu’elle avait elle-même effacé record de 1972 (+1,81°C)…

tmean.aus.12.49712

Anomalies de température moyenne en Australie pour le mois de décembre. Source : BOM.

L’année avait commencé sur des bases très élevées avec un mois de janvier torride (+2,9°C) qui avait déjà battu d’un degré le record de 2013. Le record mensuel avait également été battu pour un mois de mars (+2,08°C).

tmean.aus.01.46819

Anomalies de température moyenne en Australie pour le mois de janvier. Source : BOM.

La chaleur extrême de la fin d’année survient après le printemps le plus sec jamais enregistré en Australie. La plupart des régions de la Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland connaissent des niveaux de précipitations déficitaires depuis début 2017. L’historique des températures laisse cependant peu de doutes quand au rôle aggravant du réchauffement climatique lors de cette année 2019 exceptionnelle.

5 réponses »

  1. Bonjour Johan,
    C’est plutôt alarmant ce qui se passe en Australie. La canicule actuelle qui y sévit et le nombre de feux de forêt en ce début d’été y est vraiment préoccupant. J’ai lu ailleurs qu’il n’y a pas de pluie prévue avant plusieurs semaines, voire deux mois. Sachant que durant l’année 2019, la température moyenne de l’Australie était de +1,52°C au-dessus de la moyenne 1960-1990, j’ose à peine imaginer les bouleversements climatiques à venir en Australie lorsque la température moyenne de la Terre aura atteint +1,5°C. Avez-vous la même impression que la mienne, soit que ce continent risque de devenir pratiquement invivable à l’horizon de 2050 ?

    J'aime

    • Bonjour Jacques,
      Une grande partie du pays étant désertique, la population est concentrée sur les côtes, plus habitables. Il est prévu que chaleur et risque d’incendie augmentent, même avec un réchauffement modéré. Mais au-delà des chiffres abstraits, ceux qui vivent sur place sont les plus à-mêmes de témoigner des conditions de vie.

      J'aime

      • Il est plus que probable que les Australiens seront parmi les premiers à mettre en place des mesures d’adaptation radicales (et coûteuses) afin de faire face à des conditions climatiques de plus en plus extrêmes ; ce pays devrait devenir une sorte de laboratoire pour le reste de la planète, et ce malgré les nombreux climatosceptiques qui le peuplent (beaucoup vivent, directement ou indirectement, des revenus du charbon, l’une des principales ressources d’exportation du pays qu’ils ne sont pas près de lâcher)

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s